Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Reconnu coupable de «trafic sexuel», R.Kelly voit ses ventes d’albums augmenter de 517% (slate.fr)

Quelques années plus tôt, la demande en musiques du chanteur avait doublé après la sortie d’un documentaire donnant la parole à ses victimes.

Le 27 septembre R. Kelly a été reconnu coupable de kidnapping, exploitation sexuelle d’enfants et racket. Mais cela n’a pas freiné les ventes d’albums du chanteur, bien au contraire. Une semaine après la décision de justice, la demande pour la musique de R. Kelly a augmenté de 517%, faisant grimper en flèche les revenus du rappeur. Dans le même temps, les flux audio sur les plateformes de streaming ont atteint +22%, tandis que les flux vidéo ont pris +23%.

Lire aussi : Lifestyle/Déco: Six couleurs à mettre en avant dans sa chambre pour passer des nuits paisibles…

Ce n’est pas la première fois que les revenus de R. Kelly augmentent du fait de la médiatisation des accusations de trafic sexuel dont il a été reconnu coupable. En 2019, lorsque le documentaire Surviving R.Kelly a été diffusé, les ventes de sa musique ont doublé. Des faits surprenants, alors que le documentaire présente des femmes victimes de viols et séquestrées dans la secte sexuelle tenue par le rappeur.

La même année, une interview de R. Kelly, accusé à l’époque de séquestration et d’agressions sexuelles, alimente également la demande musicale pendant plusieurs semaines. Pourtant lors de l’émission, il semble montrer la face cachée de sa personnalité: devant la journaliste Gayle King, co-animatrice de CBS This Morning, il s’emporte de manière violente, se lève de sa chaise et lance son poing en l’air.

Lire aussi : Sarra Messan/ les Buzz de Flora: Qu’est ce qui se passe?

Faire disparaître son contenu des plateformes?

La question est posée ici ou là: les plateformes de streaming doivent-elles supprimer la musique et les vidéos de R. Kelly, qui risque une longue peine de prison? Depuis 2017, le hashtag #MuteRKelly circule sur les réseaux sociaux, ce qui a fait réagir certains diffuseurs. Des titres célèbres comme «I believe I can fly» et «The world’s greatest» ne sont plus diffusés à la radio ni dans certaines publicités, rapporte Quartz. LIRE LA SUITE

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires