Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Retour sur deux reines de beauté qui ont marqué l’histoire de Miss Côte d’Ivoire

Depuis sa création jusqu’à aujourd’hui, le concours Miss Côte d’Ivoire est le cadre de l’exposition de la beauté nationale à travers de candidates les une plus belles que les autres. Une féerie dans laquelle la région de la Bia (ou Région du Sud-Comoé) sort du lot. L’on se souvient aujourd’hui encore de Miss Côte d’Ivoire 1998, Laeticia N’cho qui a fait l’unanimité autour de son choix cette année-là.

Lire aussi : En colère, Arafat Dj insulte Molare

Ayant déjà remporté les présélections d’Aboisso, c’est sans grand-peine que la jeune Laetitia s’est hissée sur la plus haute marche du podium, à la finale du concours. En 2008, c’est la cadette de Laeticia N’cho qui ravit la couronne régionale de la Vallée du Bandama. C’est autour de la piscine du Ranhotel de Bouaké que Tania N’cho, s’est offerte une chance de prétendre à la couronne de Miss Côte d’Ivoire. Mais elle finira 2ème dauphine à Abidjan.

Lire aussi : Alisar Zena, mariée?

Ce qui ne l’empêchera pas de prétendre en 2009 au titre de Miss Naïades (concours chaque année à Cotonou et au Bénin et permet aux filles ayant terminé 1ères et deuxièmes dauphines des concours miss de leurs pays respectifs en Afrique de l’Ouest et du Centre, de s’affronter) qu’elle remportera. Une chose est sûre, ces deux sœurs, ont marqué l’histoire de la grande aventure du COMICI (Comité Miss Côte d’Ivoire). Un seul point commun entre ces Miss, elles sont toutes issues du Su-Comoé.

Déborah Scott

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,