Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Ricado Zama a encore frappé !

Mardi, les Eléphants de Côte d’Ivoire étaient opposés aux Crocodiles du Soudan, dans le cadre des éliminatoires comptant pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations de football, au Gabon. Ricardo Zama, l’envoyé spécial de RT1, parti couvrir le match l’évènement, a encore sorti des arabesques phrastiques. On l’a entendu narrer le match avec des mots choisis et des tournures renversantes. Le poète Sénégalais Léopold Sédar Senghor, l’un rares Africain à avoir intégré l’Académie française, devrait s’en nul doute jubiler dans sa tombe, s’il venait à écouter notre très cher Zama.
Morceaux choisis de l’homme qui voue un culte absolu au rayonnement du mot, lors de ce match. Appréciez :
– « Ils s’appelaient les Faucons du Soudan. Comme ça ne marchait pas, ils sont descendus sur terre pour s’appeler les Crocodiles du Nil. »
– « Il y’a Serge Aurier en chômage technique sur le côté droit »
– « Pour le moment, c’est un nul familiale entre les deux équipes »
– « Il faut briser tout de suite la rébellion soudanaise. »
– « Le numéro 17 Soudanais au nom botanique
– « On l’a vu tout de suite avec un loupé seigneurial »
– « A certains moments, il faut des glaçons pour commenter le match, parce que le sang commence à bouillonner »
– « Il lui aurait fallu une chiquenaude pour tromper le gardien Soudanais »
– « Gbohouo sur cette tête fumante réussit à sauver la Côte- d’Ivoire »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Share, , Google Plus, Pinterest,