Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Rites et traditions : L’Érythrée et la cérémonie du café

L’Érythrée est un pays du nord-est de l’Afrique limité par l’Éthiopie, le Soudan et Djibouti. La capitale, Asmara, est connue pour ses bâtiments coloniaux italiens, comme la cathédrale Saint-Joseph, et pour ses structures Art déco.

En Erythrée règne une tradition quasi incontournable baptisée la cérémonie du café. Ce sont les femmes qui préparent le café ( » buna « , à prononcer [bouna]) selon un cérémonial ancestral qui dure une heure environ et qui a lieu généralement en fin d’après-midi. Elles offrent cette boisson en signe d’hospitalité aux membres de leur famille, aux amis, aux invités, quotidiennement ou lors de festivités.

Lire aussi : Scandale : Une Miss démissionne suite à des photos d’elle « nue » divulguées sur la toile

Les grains verts en provenance de l’Éthiopie voisine sont d’abord grillés dans une casserole sur un fumello (petit feu) ou menkeshkesh (poêle à griller). Le parfum de l’encens ou de la gomme arabique que l’on fait brûler à côté se mêle aux vapeurs de café et, une fois les grains torréfiés, les femmes offrent ces vapeurs parfumées à humer à chaque participant.

Puis les grains sont déposés dans un grand plat en osier et triés pour écarter les grains trop brûlés. Les grains grillés sont ensuite pilés dans un mortier et versés pour infuser dans un jebena, cafetière en terre cuite noire remplie d’eau bouillante, qui repose sur un pied de métal recyclé ou d’osier.

Lire aussi : Cinq étranges rites nuptiaux dans le monde… (Partie 3)

L’infusion de café est alors versée dans un autre récipient pour refroidir tandis que le marc reste dans le jebena grâce à un filtre placé à l’intérieur, à l’entrée du bec verseur (ce filtre est le plus souvent formé de crin de cheval).

Ensuite, le café est reversé dans le jebena et porté à ébullition pour infuser à nouveau avec le marc et l’opération est répétée plusieurs fois avant de servir.

Enfin, l’hôtesse sert le café pour tous les participants dans de petites tasses posées sur un plateau ; elle verse le café en déplaçant le jebena incliné sans s’arrêter (pour éviter de remuer le marc) jusqu’à ce que chaque tasse soit pleine.

Les Erythréens ont pour habitude de consommer le café très sucré et accompagné de pop-corn. Lorsqu’on est invité, il est obligatoire de boire au moins trois tasses avant de prendre congé : Déroger à cette règle est un signe d’impolitesse et d’affront.

Carole G

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires