Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Rituel d’argent : un jeune homme tue sa petite amie, couche avec son cadavre pendant 6 jours

Le commandement de la police de l’État de Lagos au Nigeria a arrêté un jeune homme appelé Ifeanyi Njoku pour avoir tué sa petite amie, Precious Okeke, 24 ans, à Badore, dans la région d’Ajah de l’État de Lagos.

Le couple vivait ensemble et il a été allégué que Njoku avait tué sa petite amie à des fins rituelles. Selon les médias locaux, un marabout qui assistait le suspect lui avait ordonné d’avoir des relations s3xuelles avec le cadavre d’Okeke. Le suspect a commis l’acte bizarre pendant six jours mais a été arrêté après que la puanteur émanant de son appartement ait incité ses voisins à informer la direction de la cité.

Lire aussi : Obsèques Zeus Darius – SOLIBRA présente ses condoléances à la famille de Zeus

Un témoin oculaire a dit à Punch: “Le garçon a tué sa petite amie il y a environ six jours et il a avoué qu’il voulait utiliser la fille pour du rituel d’argent. Il a dit qu’on lui avait dit qu’il devrait avoir des relations s3xuelles avec le cadavre de sa petite amie pendant sept jours, mais il a été attrapé le sixième jour. Aujourd’hui (lundi) est censé en faire le septième jour.

L’odeur du cadavre avait dérangé les voisins de l’enceinte et les autres résidents. Alors, ils ont appelé le président de la cité pour aider à confirmer ce qui se passait dans l’appartement et en fouillant l’appartement, ils ont trouvé le corps de la jeune fille.

Lire aussi : Abidjan – La police épingle l’organisatrice d’une soirée dite ‘’des pervers’’

Le garçon a été arrêté et emmené au poste de police de Lamgbasa et lors de son interrogatoire, il a avoué avoir tué sa petite amie il y a six jours. Nous avons appris que le garçon a proposé 6 millions de naira pour tuer l’affaire ; nous avons également appris qu’il avait amené la petite amie du village et qu’ils venaient d’emménager dans la cité.”

Le porte-parole de la police d’État, Benjamin Hundeyin, a confirmé l’incident, ajoutant que la défunte et le suspect étaient amants. LIRE LA SUITE

VOUS AIMEREZ AUSSI