Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Santé : Une clé USB pour détecter le VIH

On n’aura jamais fini d’apprendre des scientifiques. Leur dernière trouvaille ? Une clé USB, pour détecter le VIH. Cette découverte qui est en phase de développement a été mise au point par des chercheurs de l’Imperial College de Londres dans le but de faire évoluer la recherche sur le sida. La clé USB permettra de dépister le VIH (syndrome de l’immunodéficience humaine) dans le sang en moins de 30 minutes.

Comment l’utiliser ?

Il suffit de mettre une goutte de sang de l’utilisateur sur une petite bande prévue à une extrémité de la clé. Une fois insérée dans l’ordinateur, un smartphone ou une tablette, la clé USB envoie un signal électrique qui est lisible par l’appareil électronique. Cette technologie permettrait aux patients de surveiller leur traitement contre le Sida en vérifiant la quantité du virus dans leur sang.

Lire aussi : Top 10 des joueurs ivoiriens qui ont illuminé le championnat de France

Les explications d’un des chercheurs

“Les traitements contre le VIH ont considérablement évolué ces vingt dernières années, au point que de nombreux patients peuvent mener une vie normale” a déclaré le Dr Graham Cooke, l’un des auteurs de l’étude. Poursuivant, le Dr Graham a confié : “mais surveiller sa charge virale est essentiel à la réussite du traitement. Or aujourd’hui, cela exige des équipements complexes et onéreux. Grâce à notre travail, nous avons réussi à réduire cet équipement de la taille d’un photocopieur dans une clé USB”. Selon les scientifiques, dont les travaux ont été publiés dans la revue Nature, cette clé est fiable à 95%.

Les atouts de cette clé USB

Lire aussi : People : Kim Kardashian à la recherche d’une mère porteuse

Ils sont nombreux. En plus du dépistage rapide qu’elle permet de faire, cet outil permet aux diabétiques de contrôler leur glycémie. Il est également un moyen plus accessible et moins coûteux pour les patients de suivre leur état de santé quand les infrastructures de santé font défaut. Les chercheurs envisagent de pousser les études de la clé USB plus loin pour parvenir à détecter le virus de l’hépatite. Pour rappel, près de 35 millions de personnes dans le monde sont touchées par le VIH. Il y a lieu de prendre ses précautions.

Yolande K.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Share, , Google Plus, Pinterest,