Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Simoa 2016: La Côte-d’Ivoire  sixième capitale de la  mode mondiale

Faire de la Côte-d’Ivoire la sixième capitale mondiale de la mode, c’est le combat de Grégoire Atsé, initiateur, promoteur du Salon International de la Mode Africaine (Simoa). C’est en présence de personnalités politiques et de grands noms de la mode Africaine que se sont tenues les festivités culturelles marquant l’ouverture de la cinquième édition du Simoa. C’était le jeudi 5 mai 2016 au palais de la culture de Treichville.

« Apres Paris, Milan, New-York Tokyo et Londres, on devrait y ajouter la Côte-d’Ivoire comme 6ème capitale de la mode. C’est mon combat en tant que promoteur de cet évènement. C’est également  dans l’intérêt de la Côte-d’Ivoire, si elle devient la sixième capitale de la mode. Un investissement rentable au niveau commercial, car les créations africaines n’ont rien à envier de celles des occidentaux, il faut juste un appui considérable du gouvernement et on verra naître des Jean Paul Gautier, des Christian Dior en Afrique ». Déclare d’entrée de jeu, le Commissaire Général du Simoa, Grégoire Atsé. Poursuivant, il a demandé à l’assemblée d’observer une minute de silence à la mémoire de Papa Wemba en adressant son soutien à l’organisation du Femua.

A la suite de l’intervention de Grégoire Atsé, Tohou Sylvie, à la tête de l’association les coiffeuses de la région du ‘‘Goh’’, a gratifié le public d’un défilé de coiffure symbolique, sur le thème de la cohésion sociale. Un passage salué par l’ensemble des invités. Après la coiffure, place a été faite à la démonstration, Sapologique, des sapeurs de Côte-d’Ivoire en hommage à Papa Wemba.

Docteur Kébé Kanté, Directeur adjoint du Cabinet du Ministre du Commerce, présent à cette cérémonie d’ouverture, a tenu à féliciter l’initiative de l’agence Gréhouxx :

« Je voudrais, au nom du ministre Jean-Louis Billon, remercier cette brillante initiative en faveur de la mode et souhaiter pleins de succès à cette activité. Vous avez parlé de faire d’Abidjan la sixième capitale de la mode à l’échelle mondiale. Ce n’est pas un rêve, il faut de la volonté, du travail et des modèles de références pour arriver à le faire et je sais qu’on y arrivera. Je voudrais vous remercier encore, au nom du ministre Billon et vous souhaiter bon vent et bonne mer. Je déclare ainsi ouverte la cinquième édition du Salon International de la Mode Africaine ».

A son tour, le doyen de la mode Africaine, le styliste Pathé’0 n’a pas manqué d’exprimer son soutien à Grégoire Atsé et profiter de l’occasion pour lancer un appel à la population ivoirienne :

« Ce type d’événements est à saluer et encourager, car il permet de valoriser notre savoir-faire. Il faut s’intéresser à la mode parce que c’est un métier noble, qui nourrit son homme. C’est un métier d’accomplissement qui doit susciter l’intérêt de toute la population ivoirienne. La mode doit être  au premier plan de toute culture car notre premier réflexe à tous, c’est de nous vêtir », a-t ’-il conclut.

Le défilé de mode d’ouverture

Les créateurs venus de la France et des régions de Côte-d’Ivoire ont présenté des tenues pour marquer l’ouverture du Simoa.

Valerie Letirand, Camara Catherine, Gnossian Carine, Aflea Création, Touré Création, Kariat Côte-d’Ivoire, Almen Gibirica, sont les créateurs qui, à tour de rôle, ont démontré leur savoir-faire sur le podium du Simoa, à travers des tenues des plus originales, portées par des mannequins ivoiriens et internationaux. Tous les passages, sans exception, ont été chaleureusement accueillis par le public qui en retour n’a cessé d’applaudir.

C’est sous les applaudissements nourris d’un public conquis et émerveillé que le défilé de mode prend fin pour la visite des stands des exposants.

Lafalaise Dion

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,