Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Simoa2016 : Le textile Africain, la clé de l’essor de la mode en Afrique

La cinquième édition du rendez-vous bisannuel  de la mode Africaine,  le Salon International de la Mode Africaine (Simoa),  se tiendra  à partir de demain 05 mai jusqu’au samedi 07 Mai 2016 au palais de la Culture.  Le Simoa c’est trois  jours d’ateliers, de conférences d’experts, d’expositions des tenues vestimentaires, de défilés de mode, des concours de coiffures et prestations artistiques autour du thème : « Le textile Africain dans toute sa diversité ».  Ceci avec de nombreux créateurs venus des quatre points du globe pour offrir le meilleur aux inconditionnels de la mode.

 

 La valorisation du  textile  Africain 

L’Afrique regorge d’innombrables qualités de textiles, et d’artisans. Toutefois par méconnaissance, ils sont rarement associés en dehors du continent à une image de qualité qui est pourtant la leur, à plusieurs niveaux. En effet, la production du coton de très bonne qualité et son utilisation par ces artisans est le résultat d’un savoir-faire ancestral qui se perpétue à travers de très nombreux petits artisans. Ces derniers sont à l’origine de la production de très nombreux tissus, dont : Le Bogolan du Mali, le Faso dan Fani du Burkina Faso, le kenté, le kita et l’adinkra du Ghana, les pagnes Baoulés, et les toiles Senoufos de Côte d’Ivoire, le raphia du Cameroun, le Ndop du Nigeria, sans oublier les pagnes Wax de Vlisco, fancy, les bazins retravaillés par les teinturières d’indigo de toute l’Afrique de l’Ouest. Le textile Africain est travaillé par de nombreux artisans, couturiers, accessoiristes de mode qui créent et réalisent des modèles originaux. Ce domaine du textile et de la mode est donc une grande richesse pour le continent africain. Il est source de nombreux emplois et témoin d’une formidable diversité culturelle.

Les innovations du chapitre Cinq du Simoa

A la différence des éditions antérieures, l’édition 2016 du Salon International de la Mode Africaine, enregistre des innovations remarquables.

C’est 60 exposants, 60 créateurs de mode,  de 15 pays venus d’Europe, d’Afrique et des Etats-Unis. Cette 5ème édition renforce le côté international du SIMOA et fait une ouverture plus grande vers d’autres pays.

Pour les stylistes, les exposants, la mise en place d’une aide et suivi de la professionnalisation de la filière, à travers des dons de matériels de confection, matériels informatique, formation métier et gestion, bons de commandes, ouverture de nouveaux marchés.

Pour les partenaires et sponsors, une grande visibilité internationale de leur implication dans le développement durable. Quant aux  visiteurs, Ils auront la possibilité de faire la  rencontre des acteurs majeurs de la filière de la mode africaine, à l’international. A ce titre, pour la 1ère fois, des acheteurs sont attendus au salon, tant pour le prêt-à-porter, la haute couture que pour la fourniture de matières premières textile « made in Africa ». Le salon développe plusieurs parties : parties exposition (commercialisation de stands) – événementiels : Top mode : 1 défilé de mode par jour, défilé des espoirs de la Mode, ouvert aux jeunes talents, –  Nuit de la Mode Africaine : défilé de prêt à porter , – Grand gala de clôture , 2 000 personnes sont attendues pour le Gala avec un défilé de haute couture des créateurs confirmés.

 Les créateurs  du Simoa 2016

C’est à un véritable festival de mode avec plus de 20 stylistes africains et de sa diaspora dont le public aura droit. Des noms importants de la mode africaine sont annoncés à ce rendez-vous goupillé par l’agence Greghouxx. Almen Gibirila, Ouli Pat, Theo Style, Kjo, Danielle Kréa, Catherine Camara, Valérie Letirand, O’Design, Zhe Création ou Ndriano meubleront cette 5è édition du SIMOA. A ces stylistes confirmés, il faudra ajouter neufs créateurs venus de Gagnoa, San Pedro et Bouaké. Chaque jour, il y aura des défilés et les plus importants sont La nuit de la mode africaine le vendredi 6 mai et La nuit des créateurs à la cérémonie de clôture le samedi 7 juin. Tous ces shows de présentation de vêtements sont prévus au Palais de la culture. En plus des défilés, le SIMOA 2016, c’est aussi un concours de coiffure qui a lieu ce jeudi 5 mai à 20 heures et un autre de TOP Model le samedi prochain à 16 heures.

 Rappelons que cette initiative en faveur  de la mode Africaine est de  Grégoire Atsé, patron de l’agence Greghouxx. Pour ce promoteur d’évènements, la valorisation du  textile Africain est le pilier du développement de la mode Africaine. Un moyen  pour la ville d’Abidjan de redevenir la capitale de la mode Africaine.

Lafalaise Dion

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,