Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Six ans après le décès de son époux, elle est hantée par son fantôme et confesse l’avoir assassiné…

Nancy Majonhi, une zimbabwéenne de 42 ans a réalisé l’impensable en assassinant en 2015 Prosper Chipungare son époux.

C’est suite à une dispute sur les finances que la jeune épouse et mère de deux enfants a froidement assassiné son homme puis a coupé son corps en morceaux qu’elle a pris le soin de jeter dans trois toilettes différentes.

Lire aussi : Espagne : un Evêque démissionne de ses charges après être tombé amoureux d’une auteure de livres érotiques et sataniques

Elle a ensuite contacté la police afin de déclarer la disparition brusque de son époux et a manifesté un vif intérêt pour qu’il soit retrouvé.

La police sud africaine étant à pied d’œuvre dans les recherches, l’épouse a subitement replié vers le Zimbabwe en informant famille et amis que son mari était porté disparu.

Après des années de recherche infructueuses, la police a clos le dossier.

Lire aussi : Nigeria : un jeune footballeur meurt à la veille de son départ dans son nouveau club

Six ans après le drame, Nancy s’est mise à être tourmentée par l’esprit de son défunt époux qui a commencé à la hanter jour et nuit, souhaitant ardemment qu’elle avoue son acte.

Oppressée, elle a donc dévoilé les dessous du crime odieux à sa famille et à la police.

« Il m’a forcé à me confesser car cela devrait l’aider à trouver la paix. ». A t-elle déclaré.

Le 21 Septembre prochain, la cour de Mogwase (en Afrique du Sud où elle a été ramenée pour être jugée) statuera sur son cas.

Carole G

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires