Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Côte d’Ivoire : Le harcèlement en milieu scolaire, un phénomène qui fait ravage, tout ce qu’il faut savoir !

La dépravation ronge de plus en plus la jeunesse ivoirienne et surtout le milieu scolaire. Après la drogue, la tontine de sexe ou encore le portefeuille magique, un autre phénomène à cours dans les établissements d’Abidjan. Il s’agit d’une forme de harcèlement. On vous explique tout.

De nombreux établissements en Côte d’Ivoire, et précisément à Abidjan, abritent des scènes de dépravation ou de violence graves. Désormais, de nombreux élèves, principalement des collégiens, sont victimes de harcèlement. Il ne s’agit pas de harcèlement lié au sexe, mais plutôt d’un harcèlement matériel. Ce phénomène existe, certes, depuis plusieurs générations, mais il a pris des proportions inquiétantes ces derniers temps.

Lire aussi : Education Nationale, Bouaké : La situation s’aggrave ; le député Bema pointé du doigt

En effet, des élèves plus âgés, usent de violence envers les plus jeunes afin de les asservir et les racketter régulièrement. Cette scène s’est produite à de nombreuses reprises dans un établissement aisé de la capitale où plusieurs plaintes ont été entendues à ce propos. La police criminelle qui a été alertée par la direction dudit établissement, a ainsi procédé à des arrestations.

« Ce phénomène est fréquent ici dans notre établissement ainsi que dans plusieurs autres établissements à Abidjan. Certains élèves, des caïds, extorquent soit l’argent, soit du matériel auc plus jeunes et menacent de leur faire du mal si ces derniers en parlent à quiconque.

Lire aussi : Emmanuel Eboué rattrapé par un mensonge : toute la vérité sur sa femme blanche et son divorce

Ainsi, ils leur arrachent tout leur argent ainsi que leurs affaires. De peur de subir le courroux de leurs bourreaux, ces jeunes sont parfois obligés d’aller voler de l’argent à leurs parents ou d’inventer des histoires afin de le leur soutirer. Certains élèves ont été courageux et ont fini par se plaindre à la direction. C’est ainsi que nous avons saisi la police qui est venue faire une enquête, laquelle a abouti à plusieurs arrestations », nous a raconté une source exerçant au sein de l’établissement.

De plus en plus, la violence gangrène le milieu de la jeunesse. C’est une fois de plus, l’occasion de tirer sur la sonnette d’alarme et de remettre en cause l’éducation donnée aux enfants, par les parents en premier.

Nous reviendrons sur ce sujet avec des détails plus croustillants… A suivre.

Joe Midelli

 

30ans de carrière de la « go rosalie » ADRIENNE KOUTOUAN


Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,