Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Faits divers: Le chef d’entreprise escroc prend le chemin de la prison

Le sieur Sangaré, chef d’une entreprise de la place va devoir rembourser les 296 millions de F CFA de dame B. Marie-Noëlle. Faute de quoi, il ira en prison. En effet, poursuivi par celle-ci pour escroquerie portant sur vente de terrains, M. Sangaré a été condamné en 2015 par tribunal de première instance à 6 mois d’emprisonnement.

Mais ne reconnaissant toujours pas les faits qui lui sont reprochés, l’accusé a fait appel. Le mercredi dernier, celui-ci et la plaignante étaient à nouveau devant le juge. Pour les faits, d’après les explications de la plaignante, avant la crise post-électorale de 2011, le sieur Sangaré lui avait vendu un lot à hauteur de 21 millions de CFA à Cocody Angré.

Lire aussi : Inhumation d’Abobolais: Pourquoi Nash était absente?

Alors que le pays est secoué par la crise, la cliente part en voyage. Le vendeur profite de la situation pour vendre le même terrain à une autre personne. Revenue quelque temps après sur Abidjan pour mettre son terrain en valeur, Dame B. Marie-Noëlle se rend compte qu’une autre personne l’occupe.

Elle contacte aussitôt M. Sangaré pour en savoir plus. Reconnaissant son erreur, ce dernier se rachète en donnant un autre lot à sa cliente. Mais cette fois à Cocody Mputo. La bonne dame y construit un immeuble à trois étages.

Lire aussi : Prix Marc-Vivien Foé 2017 : les noms des finalistes connus

Alors que les travaux sont fin prêts, elle reçoit la visite d’une autre personne du nom Mme Kokora. Cette dernière lui apprend qu’elle est la propriétaire du lot sur lequel elle a construit l’immeuble. Ne comprenant plus rien, B. Marie-Noël saisit à nouveau le sieur Sangaré qui ne peut lui donner une explication claire.

Remontée, Marie-Noëlle porte alors plainte contre le sieur Sangaré pour escroquerie. Elle exige le remboursement des 21 millions F CFA du premier lot ainsi que les frais de 275 millions de F CFA engagés pour la construction de l’immeuble. Ce qui donne un total de 296 millions de F CFA. Lors de la reprise du procès, M. Sangaré qui impute la faute à ses démarcheurs n’a pu fournir des pièces pour prouver son innocence. Le procès a donc été repoussé au 19 avril prochain.

Yolande K.

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,