Share, , Google Plus, Pinterest,

Posted in:

Les révélations du père d’Elise, la jeune fille décédée la veille son mariage

Marie Elise Oularé est une jeune fille partie dans la fleur de l’âge, le 20 décembre dernier, la veille de son mariage.

Promise à Abraham Mian Kacoutié, elle n’aura finalement jamais réalisé son rêve ; celui de s’unir avec l’homme de sa vie dans sa belle robe blanche. Cette cruelle nouvelle qui a fait la une de la toile ce jour-là, a laissé de nombreuses personnes sans voix.

Comment cela a-t-il pu arriver ? Pourquoi si tôt ?

Le père de la défunte, Kissi Kaba Oularé, a fait de grandes révélations quant à ce départ si brusque lors d’un échange réalisé avec Médiaguinée.

Selon M. Oularé, c’est à trois jours du plus beau jour d’Elise que sa santé a commencé à prendre un coup.

Lire aussi : Triste réveillon : Un pasteur et un fils de pasteur poignardés à mort

«Elle ne s’était jamais plainte de douleurs quelconques par le passé, elle a toujours eu une excellente santé », a expliqué le père.

Mais ce soir-là, après être rentrée d’un anniversaire dans le quartier (avec ses amies), elle ressent de terribles douleurs, courbaturée au plus haut point.

Massée par ses petites sœurs, elle s’est endormie mais la douleur ne passait pas.

« On a fait appel au spécialiste qui a vérifié avec ses appareils et nous a dit qu’il n’y a pas de problème. C’est comme ça que ça a continué et les crampes ont commencé du pied jusqu’aux doigts, on a continué à la masser (…). Les douleurs ont recommencé encore et on s’est rapidement rendus dans un centre spécialisé. Là-bas, on nous dit qu’il n’y a pas de problème mais ils ont prescrit des produits.

Elle disait : « Mon Seigneur, pourquoi moi ? Pourquoi moi maintenant à deux jours de mon mariage ? » J’ai dit : ‘’Non, tu n’es pas spéciale devant Dieu’’. Elle a dit : ‘’Non papa, je suis spéciale, laisse-moi le dire parce que je me marie après-demain ». Elle a prié et ça s’est calmé. A 5 heures du matin, elle m’a dit de faire appel à son pasteur qui est venu et a prié sur elle, cela a calmé et le pasteur est sorti. Après, elle a commencé à dire :

‘’Dieu, ce mal a repris, si ça doit continuer et ça ne doit pas se limiter, tue-le en moi maintenant parce que je ne pourrai pas supporter’’. C’est comme ça qu’elle s’est presque endormie. A son réveil, elle m’a regardé avec les yeux hagard, (…) de façon étrange. J’ai dit : ‘’Est-ce que tu es avec moi ?’’. Elle m’a répondu : ‘’Papa, je suis avec toi’’. Mais, je voyais ses yeux qui se dilataient et j’ai dit : ‘’Non tu n’es pas avec moi ».

Lire aussi : Showbiz : Booba veut affronter Kaaris sur un ring de boxe, le Franco-Ivoirien réagit

Je parlais avec elle mais là où j’ai eu peur c’est quand j’ai dit : ‘’Dis-moi que tu es avec moi’’ et qu’elle a répondu : ‘’Ah ! Ah’’. J’ai alors rétorqué : ‘’Pourquoi tu dis ‘’Ah ! Ah ?’’ Elle a tenu sa tête, s’est levée mais elle ne parlait pas. J’ai alors pensé que ce n’est pas bon. On a envoyé une voiture pour la conduire à l’hôpital sino-guinéen Kipé.

On a fait appel à son cardiologue qui est venu pour la conduire directement dans la salle de réanimation. De là, la nouvelle de sa mort est tombée. Tous ses effets choses sont arrangés pour son mariage parce qu’elle a fait un vœu, elle a dit :«Après mon mariage, j’aimerais inviter les hommes de l’église à venir déjeuner ici afin de prier pour notre couple ».

Tels ont été les propos du père de la désormais ex-future mariée qui prévoyait une grande fête.

Triste fin pour la jeune employée de Orange Guinée qui laisse un fiancé dévasté et, des parents dans le désarroi.

Mort naturelle ou non, la lumière sera faite sur cette affaire, avec le temps…

Carole G

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,