Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Rentrée scolaire menacée au privé pour plus de 70 milliards d’impayés par l’état

Ce mercredi matin, 18 Septembre 2019, une rencontre entre le collectif des fondateurs des écoles privées, face à la presse s’est tenue au II plateaux. La cause de cette réunion était d’informer du risque de la non ouverture des établissements privés en raison des aérés dus par l’état ivoirien au titre de l’année scolaire 2018-2019.

Lire aussi : Actu/people : Départ de Soprano de « The Voice ». Les raisons

Le président de la coordination des fondateurs d’écoles privé (Fofana Bangaly), a fait savoir que « toutes les démarches entreprises auprès des autorités pour obtenir leurs fonds ont été vaines » et jusque-là plus de 50% de leurs revenus ne sont pas encore entrés dans leurs caisses. Ce qui a créé des aérés de salaire à leur niveau pour leurs employés.
Et cela peut coûter la fermeture des établissements jusqu’à ce que tout rentre dans l’ordre. Celui-ci a dénoncé le non-respect des engagements de l’état qui normalement devrait avoir fini de solder les 2/3 depuis 30 juin dernier et la dernière partie le 30 septembre à venir. Plus de 70 milliards de FCFA dus aux établissements de l’enseignement secondaire et à cela viennent s’ajouter ceux du aux établissements de l’enseignement supérieur, technique et Professionnel, le fait-il savoir.

Lire aussi : Tina Glamour a récupéré l’ordinateur d’Arafat Dj

Pour terminer, celui a fait comprendre qu’ils avaient envoyé plusieurs courriers au ministère de tutelle, ainsi qu’au premier ministre pour dit-il attirer leur attention, mais sans retour de leur part. Alors les fondateurs menacent de ne pas ouvrir leurs établissements jusqu’à nouvel ordre. « Nous sommes venus confirmer, notre détermination. Les établissements privés laïcs et confessionnels ne pourront pas ouvrir leurs portes aux élèves jusqu’à nouvel ordre. »

Dylaurette YOUKOU

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,