Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Samuel Eto’o : « Quand je suis arrivé en Espagne, j’ai eu l’idée de devenir chauffeur de taxi »

Derrière les noms de légende du ballon rond, se cachent des histoires. Aussi bouleversants les uns après les autres, les parcours de ces géants servent de témoignages édifiants, qui permettent de savoir d’où ils viennent.

Pour la star monumentale camerounaise Samuel Eto’o, le périple a débuté en 1996 quand pour la suite de sa carrière professionnelle, il a atterri en Espagne.

Pour s’acclimater à ce nouveau monde, cette nouvelle culture et se faire de l’argent, Samuel a dû exercer le métier de chauffeur de taxi. Une expérience dont il a fait le retour au cours d’un échange public, il y’a quelques temps :

Lire aussi : Les Ivoirienne de France en colère contre Lolo Beauté : Une pétition en cours pour son retrait des réseaux sociaux

Quand je suis arrivé en Espagne, je me suis dit: mon Dieu, où est-ce que j’ai atterri (rires). Le dépaysement était total. La chose la plus compliquée était la langue or je devais rapidement apprendre l’espagnol pour les consignes lors des entraînements et échanger le mieux possible avec mes coéquipiers.

Dans la vie, il faut savoir s’adapter et surmonter les obstacles. Pour me fondre dans la société espagnole, j’ai eu l’idée de devenir chauffeur de Taxi durant mes temps libres. J’avais mon permis depuis peu et je conduisais les clients dans différents endroits de Madrid. De là, j’ai appris à converser avec la clientèle.

Lire aussi : Affaire Debordo Leekunfa-Police nationale : Le scandale qui ouvre les portes de la gloire

C’est ainsi que j’ai obtenu les bases de l’espagnol. J’ai aussi noué de solides relations sociales avec certains de mes passagers. Je suis toujours en contact avec ces derniers. J’ai été chauffeur de Taxi durant une très courte durée mais cela m’a permis d’apprendre beaucoup sur le plan social et d’en apprendre plus sur moi-même.

Ce sont ces moments qui ont forgé l’homme de 38 ans, qui croule aujourd’hui au milieu d’une richesse insolente.

Carole G


VOUS AIMEREZ AUSSI


Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,