Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Viol et décès de Bouassa Roxane : Emmanuelle Kéita appelle à une marche collective

Le viol qui a entraîné le décès de la gamine de 3 ans hier au CHU de Cocody est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Parents et autorités assistent, impuissants depuis un bon moment, à ces actes dévastateurs dont l’impact est irréversible.

« Jusqu’à quand ? », se demandent aujourd’hui la population et plusieurs personnalités publiques ivoiriennes.

Au-delà de la révolte, l’actrice ivoirienne désormais femme d’affaires appelle à une marche collective et à un comportement plus responsable des parents :

Lire aussi : Lolo Beauté : Genre d’hommes, confidences sur le père de ses jumelles, histoire avec « l’homme marié », elle se livre…

Après l’affaire du petit Bouba, il n’y a pas eu de suite. Il y’a eu plein d’enlèvements d’enfants, plein de massacres il n’y a pas de suite. Les mamans de Facebook, des réseaux sociaux, mobilisons-nous. Il faut que cette fois, tout le monde s’y mette. J’ai 4 enfants et mon dernier a le même âge que cette petite. Je parle en tant qu’une mère.

Mobilisons-nous avec la dernière énergie. Elle est partie, c’est un fait, mais ça ne doit pas rester impuni. Mamans, svp, protégez aussi vos enfants, il y a des malades dehors. Il faut qu’on sorte. Je suis prête à venir à Abidjan pour venir marcher. Même s’il faut le faire pendant un mois devant le ministère de la Femme, le palais de justice, la présidence.

Lire aussi : Yopougon : un policier ouvre le feu sur un chauffeur de ‘‘wôrô-wôrô’’

Hassan Hayek peut être notre porte flambeau, nous diriger afin qu’on fasse une marche. Il faut qu’on nous ramène ce connard.  a-t-elle déclaré les yeux embués de larmes.

Carole G

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,