Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Viol et décès de la petite Océane : Après son inhumation, son oncle en colère accuse…

Ayant été violée depuis un village de Dimbokro, viol des suites elle a finalement perdu la vie, Océane, la fillette de 3ans, a laissé derrière elle beaucoup de cœurs meurtris et des personnes indignées par l’acte horrible qui lui a été infligée.

Bien que les internautes aient pris d’assaut les réseaux sociaux cette pour faire une large diffusion de cette nouvelle de viol dans l’espoir de sauver la vie d’Océane, son sort avait déjà été scellé dans les bras de la Faucheuse. Malheureusement elle va y passer.

Lire aussi : Guinée / Grand P « s’offre » Eudoxie Yao à domicile pour réaliser son rêve…

Ce mercredi, la fillette a été inhumée et c’est avec un grand mécontentement que son oncle (le frère à son père) s’est exprimé sur la toile pour donner son coup de gueule à l’endroit des organisations et aussi de cet inconnu qui lui a ôté la vie en lui arrachant son enfance.

Voici son récit que nous vous laissons lire :

Viol de ma nièce. Bonsoir à tous. Certains l’ont déjà publié sous le nom Grâce mais je rappelle que son nom est « Océ » l’abréviation de « Océane ». Je viens par ce poste vous dire que la petite fille qui a été violée est bel et bien ma nièce, et dénoncer certaines pratiques qui minent notre patrie.

En effet, je suis le frère direct du malheureux père Thierry qui est inconsolable depuis cette tragédie. La petite Océ était portée disparue et avait été retrouvée le lendemain matin dans un bain de sang avec un état très critique. Ne pouvant pas la traiter à Dimbokro, elle a été transférée au CHU de Cocody, chose qui pouvait se faire à Yamoussoukro. Arrivé ici à Abidjan, précisément au CHU de Cocody, en lieu et place des soins pour sauver la fillette, des organisations cherchaient leurs buzz sur les réseaux sociaux sur le dos de la pauvre petite.

Lire aussi : Conférence de presse FaceReal 1ere édition : Quand le virtuel épouse le réel par le biais du digital

En voulant s’occuper de leurs propres intérêts, la petite finit par mourir et sans un minimum de soin. Vraiment, les gens sont mauvais. Ces actions nous font réfléchir et nous laissent sur plusieurs questions à savoir :

– Pourquoi avoir décidé finalement d’envoyer la petite à Abidjan si elle ne pouvait pas y recevoir les soins ?

– Pourquoi avoir choisi le CHU de Cocody et non pas le CHR de Yamoussoukro ?

– Est-ce vraiment pour sauver la petite qu’on a finalement décidé de l’envoyer à Abidjan ?

– Pourquoi les réseaux sociaux sont-ils informés dès que la petite a rendu l’âme et pourquoi pas avant ?

– N’est-ce pas pour un intérêt quelconque que l’on a choisi Abidjan plutôt que Yamoussoukro ?

Chers frères, très chères sœurs, amis et connaissances, joignez-vous à moi pour mettre à nu ces mauvaises pratiques. Moi particulièrement, je dénonce non seulement je dénonce celui qui a commis cet acte, mais aussi toutes les organisations qui veulent se servir de cette affaire pour leurs intérêts personnels.

Puisse Dieu l’accueillir dans son saint royaume et qu’il mène ce combat qui est à la fois physique et spirituel. Yako à toi mon frère Thierry, Yako à toute la famille et Yako à vous qui soutenez.

Dylaurette YOUKOU

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires