Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Cote d’Ivoire, CPI : Le président du Collectif des victimes de Côte d’Ivoire veut la condamnation de Laurent Gbagbo

C’est la pause hivernale dans le procès qui oppose le président Laurent Gbagbo à la Cour Pénale Internationale.

Si les nouvelles sont bonnes pour l’ex-Chef d’Etat ivoirien, elles sont moyennement bonnes pour certaines personnes.

Au nombre de ces dernières figure Issiaka Diaby, le président du Collectif des victimes de Côte d’Ivoire (CVCI). Pour Issiaka Diaby, le président du Front populaire Ivoirien mérite la prison et non la liberté.

Lire aussi : Gabon : Des militaires tentent de renverser le pouvoir en place

« On a fait confiance à la Cour pénale internationale, notre confiance est en train d’être viciée. A partir du 14 janvier 2019, on va faire le premier grand rassemblement devant la Commission nationale des droits de l’homme à Cocody. C’est pour dire à la Cour pénale internationale qu’il faut que Gbagbo soit maintenu en prison jusqu’à la fin des procédures ». A-t-il prévenu.

Lire aussi : Politique : Les populations de Locodjro et Abobodoumé descendent dans les rues et la circulation bloquée, les raisons

Puis, d’ajouter :

« J’invite la défense de Laurent Gbagbo à donner une réponse aux cinq incidents soulevés par Bensouda, notamment, l’attaque de la RTI, le bombardement de la marche des femmes, le massacre de Yopougon, les barrages civils et les attaques des mosquées. Il faut que les avocats prouvent bien que ces cinq incidents n’ont jamais existé. Si on rend une décision en faveur de Laurent Gbagbo, nous allons descendre dans la rue ».

KOKOA Stephane

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,