Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Coup de tonnerre à l’Assemblée Nationale : En pleine session plénière, plusieurs députés claquent la porte au nouveau PAN…

Hier lundi 06 mai, les députés de Côte d’Ivoire ont été convoqués à une séance plénière à l’Assemblée nationale avec comme ordre du jour : « l’Élection du Bureau de l’Assemblée nationale ».

Cette séance a donc rassemblé tous les groupes parlementaires, dont ceux du parti au pouvoir (RHDP), du PDCI-RDA, du Rassemblement et Vox Populi.

Lors de cette rencontre des parlementaires ivoiriens, Madame la Députée de la commune de Cocody a émis une objection à cet ordre du jour en invitant le Président, M. Amadou Soumahoro, à suspendre la séance.

Lire aussi : Amadou Gon Coulibaly “fan “ de Meiway

Mme Yasmina Ouegnin a en effet rappelé au nouveau Président de l’Assemblée Nationale que « le bureau devait être impérativement représentatif de la configuration politique réelle de notre institution, comme l’exigent les textes ».
Mais M. Amadou Soumahoro a catégoriquement refusé cette requête lors de cette session qui a été interdite à la presse et au public.

Face au refus du PAN de suspendre cette séance plénière comme souhaité, les 93 députés que comptent ces 3 groupes ont donc claqué la porte de l’Hémicycle, après avoir entonné l’hymne national. Et ont ensuite animé un point de presse pour dénoncer l’attitude du Président du Parlement.

Pour ces députés, le refus du Président de l’Assemblée d’accéder à cette objection légale et justifiée, est une grosse entorse historique aux pratiques démocratiques de notre nation.

L’affaire fait grand bruit depuis hier au sein du Parlement ivoirien.

Par A.K

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,