Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Soro Guillaume aux ressortissants de Grand-Béréby : « Ce n’est pas un jeu quand je me lève pour demander pardon… »

Dans ses différentes rencontres avec la populations depuis son départ de la tête du Parlement, ce dimanche 10 mars 2019, Soro Guillaume a tenu à recevoir à sa résidence le peuple Kroumen, précisément les ressortissants de Grand-Béréby d’où était d’originaire feu le général Kassaraté Tiapé Édouard.

Lire aussi : Soro Guillaume aux femmes du RACI : « Si je n’étais pas rebelle, Alassane ne serait jamais président… »

Durant cette rencontre l’ex-PAN ivoirien a parlé à cœur ouvert sans faux-fuyant. Il a d’abord rendu hommage à feu le Général avec qui, selon ses propos, il avait de très belles relations. Il a aussi faire savoir que tous ces tours qu’il fait pour demander pardon aux Ivoiriens n’étaient pas faits en vain car il reconnaît leur avoir fait du tort. Et pour lui, si cette guerre avait rendu la Côte d’Ivoire semblable à la Russie, il aurait été heureux, mais ça été un dérive totale et pour cela, il est même nécessaire de demander 10 fois pardon au peuple ivoirien.

Lire aussi : Côte d’Ivoire, Politique : En colère contre les imams, Soro Guillaume menace…

Voici quelques extraits de son discours.

« Ce n’est pas un jeu quand je me lève pour demander pardon aux Ivoiriens. Je leur demande pardon pour la guerre, pour tout ce qu’on a pu faire. Quand tu regardes le résultat qu’on a obtenu, il faut qu’on demande dix fois plus pardon. Au moins après toute cette guerre, si la Côte d’Ivoire était devenue le Rwanda ou la Suisse, on n’aurait pas à demander pardon, mais qu’est devenue la Côte d’Ivoire ? Un pays où un député qui a une immunité, où un ancien ministre s’en va en prison pour un tweet ? C’est pourquoi je demande avec insistance pardon. »

Dylaurette YOUKOU

 

30ANS DE CARRIERE D’ADRIENNE KOUTOUAN

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,