Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Rebondissement dans l’affaire du meurtre d’un étudiant décapité : Le commanditaire et l’assassin arrêtés

Le corps sans vie de l’étudiant Dja Brice Kouassi a été retrouvé le mercredi 09 octobre dernier dans une poubelle aux alentours du CHU-Cocody. Il aurait trouvé la mort suite à une altercation avec un certain LT de la Fesci qui l’aurait menacé ensuite.

Au fil des enquêtes, l’affaire vient de connaitre un nouveau rebondissement qui a conduit à l’arrestation du commanditaire et deux des complices de ce meurtre crapuleux.

Un membre de la Fesci avait en effet été indexé au départ comme étant l’auteur du meurtre suite à une altercation qu’il aurait eue avec la victime. Et selon les informations que nous avons reçues, cette information aurait été sciemment diffusée par un certain Djibril, un ami de la victime, feu Dja Brice, sur le Campus. « C’est le même Djibril qui se présentait le lendemain du crime comme ami de Brice pour témoigner des derniers moments de Brice. Il disait être avec Brice au soir du crime et qu’ils se sont laissés aux environs de 22h. Pour brouiller la piste des enquêteurs, il revenait chaque fois sur l’altercation que Brice aurait eue avec un membre de la Fesci », l’accuse-t-on.

Lire aussi : Eléphants, Arsenal… Aurier et Zaha prennent les armes pour Nicolas Pépé

Djbril dont il s’agit aurait été démasqué grâce aux caméras de surveillance du CHU de Cocody qui ont pu capturer des images du crime.

Pour revenir au mobile du crime, il s’avère que Djibril aurait ordonné la mise à mort de son ami Dja Brice Kouassi parce qu’il lui devait de l’argent et ne voulait pas lui rembourser.
En effet, Brice, étudiant, gérait parallèlement un petit commerce qu’il confiait par moments à son ami Djibril. Mais, chaque fois qu’il confiait la gérance de son business de la loterie nationale « Lonaci » à son ami, celui-ci le volait. Ce dernier avait en fait trouvé un mécanisme pour empocher l’argent des tickets de jeux qu’il coupait en l’absence de Brice qui ne s’est jamais rendu compte de cela. Brice ignorait certes les manigances de son ami qui le volait dans son dos, mais le pot aux roses aurait été découvert par la société de Loterie. De sorte que Brice a été menacé et sommé par la Lonaci de payer la somme d’un million que Djibril avait détournée à son insu. Sinon il irait en prison. Face à ce dilemme, il s’arrange néanmoins avec ses partenaires pour payer « ce qu’il doit » de façon progressive. C’est ainsi qu’il se rend compte en y prêtant plus attention, que c’était son ami en qui il avait totalement confiance, qui est à l’origine de ce vol. Il aurait sommé Djibril de rembourser l’argent en question.

Lire aussi : Eléphants, Arsenal… Aurier et Zaha prennent les armes pour Nicolas Pépé

Démasqué, Djibril aurait promis verser à son ami la somme de 60 000Frs chaque mois pour éponger la dette.

En réalité, il n’était pas prêt à le faire comme témoigne l’un de leurs camarades : « Le soir du meurtre, Djibril avait appelé Brice pour qu’il vienne récupérer l’argent du mois. C’était en réalité, une embuscade. Djibril et ses complices au nombre de 11 attendaient Brice pour l’assassiner. La suite, nous la connaissons ». Car pour le commanditaire et ses amis, la mort de Brice serait certainement la fin du cauchemar avec la Lonaci. Malheureusement, ce dernier a été démasqué avec deux de ses complices.
Mais si l’on s’en tient aux raisons évoquées, les meurtriers avaient-ils besoin de le décapiter pour lui donner la mort ? Les auteurs n’auraient-ils pas eux aussi reçu mandat pour orchestrer ce crime de cette manière ? Ou ont-ils fait cela pour faire croire à un crime rituel ? Se demande-t-on encore.

L’enquête se poursuit donc pour tirer toute cette affaire au clair.

Par A.K

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,