Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Affaire Wilfried Zaha : Les vérités de Sory Diabaté, vice-président de la FIF

Non-retenu par le sélectionneur ivoirien Kamara Ibrahim pour disputer le match contre le Rwanda qui s’est déroulé ce dimanche 9 septembre (victoire 2-1), Wilfried Zaha est pourtant l’un des meilleurs de l’équipe nationale. Une « exclusion » diversement interprétée qui a poussé le père de ce dernier à s’attaquer tout de go a la Fédération Ivoirienne de Football et a l’entraineur ivoirien.

Lire aussi : Eléphants : Nouvelle polémique autour de Zaha et Aurier

Face à cette situation, le vice-président de la FIF et président de la ligue professionnelle de football Sory Diabaté, est sorti du silence :

« Nous avons vu la vidéo de son père mais si vous suivez bien notre fonctionnement, nous n’avons jamais répondu aux parents des joueurs et nous n’allons pas répondre au père de Wilfried Zaha. Ce qui compte pour nous, c’est qu’à un moment donné, ce garçon a pris une décision : Celle de jouer pour la Cote d’Ivoire alors qu’il avait le choix entre la Cote d’Ivoire et l’Angleterre. C’est un acte qu’il a posé, il est venu, a fait la CAN avec nous et est reparti. Puis, ce jouer a estimé,

comme le coach l’a signifié a estimé qu’il ne pouvait être présent pour ce match (CI Rwanda), aussi simplement. Ceux qui parlent, qu’ils parlent. Ce qui compte, c’est ce que dit le joueur. Pour le moment Zaha reste un joueur sélectionnable dans l’équipe nationale de Côte d’Ivoire. Quand cela sera nécessaire, l’entraineur rappellera Zaha.
La décision de revenir ou non lui reviendra » a indiqué sereinement le vice-président.

Avant de clarifier : « Les gens spéculent mais ne savent pas. Moi je sais ce qui s’est dit entre le joueur et l’entraineur, selon ce que celui-ci (Kamara Ibrahim) le sélectionneur m’a confié. »

Cette déclaration lèvera-t-elle le doute quant aux polémiques nées de cet écartement ?
Rien n’est moins sûr…

Carole G

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,