Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

CAN 2019 : Abidjanshow.com formé aux nouvelles règles d’arbitrage et l’utilisation de la VAR

La CAN 2019 est décidément révolutionnaire. Après le passage à 24 équipes pour cette édition, la mythique compétition verra l’apparition de la VAR (Vidéo assistance référée) à partir des demi-finales.

Ainsi, à l’instar des autres pays africains, un séminaire de formation sur les nouvelles règles d’arbitrage et d’utilisation de cette technologie a été initié à l’endroit des journalistes ivoirien, dont votre média Abidjanshow.com, ce mercredi 15 mai 2019, au siège de la Fédération ivoirienne de football (FIF) à Treichville.

La VAR, qu’est-ce que c’est ?

Le coup d’envoi de cette formation a été donné sous le coup de 10 heures, par l’ex-arbitre international ivoirien Doué Noumandiez.

Lire aussi : Affaire BURIDA/ Abass défend dame Viera et attaque Dent de Man

Présent à la Coupe du monde 2014 et retraité depuis lors, le désormais président de la Commission centrale des arbitres (CCA), a défini clairement le rôle de la VAR, qui justement, trouble encore bien des esprits.

« La VAR assiste l’arbitre, mais ne remplace. Son rôle est d’obtenir un minimum d’interférences pour un maximum de bénéfices.

Elle a été conçue pour éviter les gros scandales et les fautes flagrantes non-sifflées par l’arbitre, c’est-à-dire des situations qui peuvent changer le cours d’un match.

La VAR permet aussi d’intervenir sur les erreurs d’identité (lorsque l’arbitre se trompe et attribue un carton jaune au mauvais joueur), les penaltys et surtout de voir s’il y a but ou pas.

La VAR peut attirer l’attention de l’arbitre sur un fait de jeu (une faute quelconque), mais l’arbitre est le seul maître du jeu. Il peut décider d’arrêter le jeu ou de poursuivre », a indiqué M. Noumandiez qui rappelle que des arbitres sont désignés pour être aux commandes de la VAR, au même titre que le trio du terrain.

Les nouvelles réformes de jeu effectives en juin !

Lire aussi : Bling-Bling : Samuel Eto’o acquiert une montre à plus de 900 millions de FCFA

L’ancien homme en noir a également fait savoir que des nouvelles règles de jeu adoptées par les autorités compétentes, seront effectives en Côte d’Ivoire dès le 1er juin prochain.

Désormais, en effet, le joueur remplacé doit sortir par la ligne la plus proche, pour permettre au remplaçant de franchir rapidement la pelouse.

« Quelques fois, le joueur qui doit sortir est à l’autre bout du terrain. Le temps qu’il traverse le terrain, qu’il salue ses coéquipiers pour venir saluer son coéquipier, les adversaires s’énervent, les supporteurs fulminent et cela crée parfois des tensions.

Alors, c’est ce qui explique cette nouvelle décision. Ainsi, on gagne en temps de jeu et on réduit les tensions inutiles », a commenté Doué Noumandiez.

Les coups francs et penaltys

Dans le cadre d’un coup franc, l’équipe qui détient l’action de jeu doit obligatoirement se tenir à un mètre au moins (1 m) du mur adverse, si celui-ci est composé de plus de trois joueurs. Durant l’exécution d’un penalty, le gardien doit obligatoirement rester sur sa ligne de but (il ne doit être ni devant, ni derrière) au moment où le joueur adverse shoote le ballon.

Dans le même temps, le joueur en charge d’un penalty n’est plus autorisé à feinter. S’il le fait, il écopera d’un carton jaune et son équipe concédera un coup franc involontaire.

Toujours dans le cadre d’un penalty, un but est annulé si le ballon a rebondi sur le gardien après avoir touché le poteau, car « le poteau est considéré comme neutre ». Dans le même temps, une faute est automatiquement sifflée lorsqu’un joueur détend son corps et touche le ballon de la main.

Lire aussi : CAN 2019 / Eléphants : Yaya Touré fait une doléance aux supporters ivoiriens !

Par contre, lorsque la balle atterrit brusquement sur sa main (ou son bras), le jeu peut continuer, si le joueur n’en tire pas profit.

Les gardiens de buts et les fautes

Un gardien de but qui tente de dégager un ballon sur une passe en retrait de son joueur, est autorisé à prendre le ballon des mains, s’il dévisse complètement. Dans ce cas précis, l’on considère qu’il « avait l’intention de dégager le ballon ».

A propos des fautes, un carton (jaune ou rouge) est distribué à un joueur, en fonction de la partie utilisée (crampons ou autre), l’intensité de l’action, et la position de sa jambe.

Ainsi, un joueur écope directement d’un carton rouge, quand il place ses crampons sur le tibia ou une autre partie sensible du corps, avec la jambe tendue et avec forte intensité.

Et dans ce cas de figure, l’arbitre ne peut pas intervenir, à moins que l’arbitre n’ait pas vu l’action. Par ailleurs, l’arbitre ne sera plus considéré comme un élément du jeu. En effet, si un joueur tente de donner une passe à son coéquipier et que le ballon est touché par l’arbitre et qu’il atterrit dans les pieds des joueurs adverses, le jeu est arrêté et le ballon est remis à l’équipe qui a perdu le ballon.

Mais le jeu peut continuer, si le ballon revient chez un joueur de la même équipe, au cas où l’arbitre touche le ballon. Aussi, une faute est-elle automatiquement sifflée, si le joueur manie le ballon et qu’il a les bras au-dessus de l’épaule

Lire aussi : Yaya Touré assène : « Je ne veux pas paraître prétentieux, mais j’ai assez donné… »

Autres choses à savoir

Ce qu’il faut aussi savoir, l’arbitre est autorisé à sanctionner n’importe quel membre du staff (médecins, entraîneur, etc…) si celui-ci adopte un comportement agressif.

Mais s’il n’arrive pas à identifier le coupable, l’arbitre sanctionne l’entraîneur principal. Puis, en cas de coup franc ou de penalty, la balle devient en jeu dès lors qu’elle bouge.

Selon M. Doué Noumandiez, toutes ces réformes ont pour but d’améliorer le comportement des joueurs, combattre les temps morts inutiles, améliorer l’esprit du jeu, l’action fair-play et l’attractivité.

En bref, l’on verra l’apparition de ces réformes durant la CAN 2019. Les joueurs sont prévenus, les officiels aussi. Ne soyez donc pas choqués si vous constatez une quelconque action non-sifflée. Car beaucoup de choses ont changé.

Joe Midelli

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,