Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

CAN 2019 / Un dirigeant de la FIF met en garde : « Kamara Ibrahim va créer un scandale s’il ne sélectionne pas Gervinho… »

Les jours passent. La CAN 2019 approche à grands pas. L’équipe de Côte d’Ivoire disputera la compétition en Egypte, dans l’objectif de réaliser le meilleur parcours possible.

Le 29 mai, le sélectionneur des Éléphants, Kamara Ibrahim, dévoilera officiellement la liste des joueurs présélectionnés pour cette CAN. Le groupe se rendra ensuite en France deux jours plus tard, où l’on connaîtra alors la liste définitive des 23.

L’affaire Gervinho au grand jour !

Comme vous le savez certainement, Gervinho, l’un des joueurs ivoiriens les plus en forme du moment, risque de manquer le rendez-vous. Depuis plusieurs mois déjà, il est écarté de l’équipe. Le problème est purement extra-sportif.

Lire aussi : DJ Arafat: Sa femme explique pourquoi elle est partie de son foyer et menace ses détracteurs…

Selon nos informations, il paye pour avoir critiqué ouvertement la Fédération ivoirienne de football (FIF) avec en tête son président Sidy Diallo et ses fidèles collaborateurs. Mais un dirigeant de cette Fédération (dont nous tairons le nom), qui n’apprécie guère qu’on fasse subir un tel traitement à Gervais, a expliqué que la non-sélection du joueur de Parme serait lourde de conséquences.

« C’est clair que Gervinho est revenu à son meilleur niveau. Son retour en Europe (après deux ans et demie en Chine) lui a fait un grand bien. Avec ses performances (10 buts en 29 matches), il a prouvé qu’il peut apporter beaucoup à cette équipe de Côte d’Ivoire qui veut faire mieux, cette année qu’en 2017. Alors, Kamara Ibrahim va créer un scandale s’il ne sélectionne pas Gervinho », a confié notre interlocuteur qui, en réalité, s’en prend indirectement à Sidy Diallo à qui il demande de « mettre en avant les intérêts de l’équipe, plutôt que régler des problèmes personnels en écartant Gervinho de l’équipe ».

Lire aussi : Football : Toofan sélectionné pour la CAN 2019, mais pas pour la cérémonie d’ouverture, les détails !

L’exemple peu reluisant de 2017 !

En bref, Sidy Diallo est longtemps accusé d’influencer les choix de ses sélectionneurs. Lors de la CAN 2017, le président de la FIF, aurait intimé l’ordre à Michel Dussuyer, sélectionneur de l’époque, d’intégrer obligatoirement Nicolas Pépé à la liste des 23, alors qu’il n’avait pas été sélectionné par le technicien français.

Cette situation aurait créé des tensions entre joueurs, d’où la piètre performance réalisée au Gabon (la Côte d’Ivoire a terminé avant-dernière de son groupe, ndlr) Certains observateurs estiment alors que Kamara Ibrahim devrait avoir les mains libres afin d’éviter des frustrations et de favoriser ainsi, un climat propice pour espérer la victoire finale.

Kouakou Edouard

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,