Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Dossier : Ces footballeurs ivoiriens qui ont échoué dans de grands clubs…

La vie de footballeur n’est pas faite que belles couleurs. Des périodes cauchemardesques peuvent aussi survenir. Le rêve de tout jeune footballeur africain est sans doute de briller dans un grand club européen, le football du Vieux continent étant le mieux rémunérateur et le mieux vu sur la scène mondiale. Certains sont heureusement parvenus à leurs fins. D’autres, par contre, se sont heurtés à un mur. Voici donc une courte liste de joueurs ivoiriens qui ont échoué dans de grands clubs européens.

Lassissi Saliou

Grand talent des années 1990 et 2000, Lassissi Saliou avait tout pour réussir. Sa solidité et sa finesse faisaient de lui un défenseur central redoutable. En 2001, lorsqu’il signe un contrat en faveur de l’AS Roma, on lui voit un avenir radieux. Mais Lassissi est victime d’une grave blessure lors d’un match amical contre Boca Junior, le 7 août 2001. Après avoir subi un tacle dangereux du défenseur adverse Antonio Barijho, Lassissi a appris qu’il souffrait d’une double fracture tibia-péroné et un traumatisme au nerf sciatique. Une blessure qui l’a tenu éloigné des terrains pendant trois ans. En 2004, l’Ivoirien quitte finalement le club italien sans y avoir disputé le moindre match officiel. Il tentera de se relancer à l’AS Nancy-Lorraine. En vain. Il ne retrouvera plus son meilleur niveau jusqu’à la fin de sa carrière en 2008.

Lire aussi : Eléphants : Et si la blessure d’Eric Bailly profitait à Prince-Désir Gouano ?

Bony Wilfried

Étincelant à Swansea entre 2013 et 2014, Bony Wilfried s’est lancé dans la cour des grands quand il a rejoint Manchester City en janvier 2015. Le montant de son transfert s’élève alors à 32,5 millions d’euros (21,2 milliards de FCFA), ce qui fait encore de lui, l’un des footballeurs ivoiriens les plus chers de l’Histoire. L’international ivoirien rejoignait Yaya Touré chez les ‘‘Citizens’’ et espérait gravir un peu plus les échelons. Mais malheureusement les choses ne se passèrent pas comme prévu.
Son profil n’étant pas adapté au système de jeu mancunien, il rencontre des difficultés à briller sur le front de l’attaque. Le joueur est alors aligné de moins en moins, surtout avec l’arrivée de Pep Guardiola sur le banc des ‘‘Skyblues en 2016’’. Finalement, le passage de Bony à City tourne au fiasco. Ses résultats sont décevants. Il quitte ainsi le club en 2017 après avoir inscrit seulement 8 buts en 46 matches.

Doumbia Seydou

En janvier 2015, l’attaquant ivoirien a débarqué à Rome dans l’euphorie, aux côtés de Gervinho. On s’attendait à voir son talent exploser dans l’un des plus grands championnats du monde. Mais Doumbia Seydou, dont l’adaptation à son nouveau club a été très difficile, a peiné à s’imposer.

Ses dirigeants, non-satisfaits de son rendement l’ont ainsi prêté au CSKA Moscou, son ancien club, au FC Bâle et au Sporting Club Portugal. En 2018, Doumbia Seydou est cédé définitivement au club portugais. A Rome, il n’aura disputé que 14 matches et planté deux buts.

Lire aussi : Emmanuel Adebayor explique pourquoi il a tenté de se suicider

Lacina Traoré

Révélé en Russie, le géant ivoirien (2,03 m) aurait pu devenir encore plus grand. Mais il a été confronté aux durs coups de la vie. Arrivé à l’AS Monaco au cours de la saison 2014-2015, il a été automatiquement prêté à Everton (Angleterre), son entraineur Claudio Ranieri ne comptant pas sur lui. Chez les Liverpuldiens, Traoré dispute quelques matches et se blesse gravement et reste indisponible durant plusieurs mois. La saison suivante, l’attaquant ivoirien retourne à Monaco mais contracte une fracture au tibia.

Il se remet peu à peu, retrouve le terrain mais se montre beaucoup maladroit. Ses dirigeants le prêtent à nouveau au CSKA Moscou, au Sporting Gijon et à Amiens, pour une saison à chaque fois. En 2018, à la suite de son prêt à Amiens, Traoré est libéré par Monaco qui ne renouvelle pas son contrat. Son parcours monégasque s’est achevé sans gloire. Aujourd’hui, le joueur a repris du service en Hongrie et à l’Ujpest FC.

Joe Midelli

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,