Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Foot : Aristide Bancé révèle la plus grosse bêtise de sa carrière et raconte une anecdote sur Cannavaro

Né à Abidjan, Aristide Bancé a arrêté l’école en classe de CM2 pour se consacrer à sa passion ; le football. En 2003, le solide gaillard de 1,93 a débuté sa carrière au KSC Lokeren où il fait ses preuves en inscrivant 29 buts en 84 rencontres. Après plusieurs prêts, l’attaquant burkinabé a été recruté par le FSV Mayence, en 2008. Il avait alors 24 ans. Mais deux années plus tard, Bancé a décidé de filer à Al-Ahlib Club de Dubai, aux Emirats arabes unis, qui lui a proposé un très juteux contrat. Si Aristide a expliqué qu’il avait fait ce choix pour l’argent, il affirme aussi avoir commis la plus grosse bêtise de sa carrière.

Lire aussi : Eléphants / Elim. CAN 2021 : Ce que dit Kamara Ibrahim de l’absence de Gervinho

« A Mayence, j’avais marqué 24 buts en deux saisons et demie. J’avais beaucoup de propositions et je n’étais pas calme. J’avais appelé mon frère ainé pour lui dire que j’allais aller à Dubai. Il n’était pas content mais je lui ai expliqué. C’était un choix financier. C’est cette bêtise que j’ai faite. J’étais jeune. Labàs, ce n’était pas comme en Europe », a raconté Bancé, à l’émission le ‘‘Grand café’’ sur la RTB (une télévision nationale burkinabé).
Sa rencontre avec Cannavaro qui lui a fait prendre conscience…

A Al-Ahlbib, l’enfant d’Adjamé a évolué aux côtés de Fabio Cannavaro, champion du monde et ballon d’or en 2006, légende de la Juventus de Turin ou encore du Real Madrid. Ce dernier lui a alors fait prendre conscience.

Lire aussi : La chaîne « Télé Sud » ferme… Les employés à la rue

« Cannavaro m’a dit, jeune homme que viens-tu faire dans ce club ? On vient ici quand on est en fin de carrière. Toi normalement, tu devais encore rester en Allemagne ou je peux t’aider à rejoindre la Série A. Mais je te conseille de retrouver l’Europe. Ici, il n’y a pas de football », a expliqué Bancé.

« Finalement je me suis rendu compte que Cannavaro avait raison. J’ai demandé à être prêté à nouveau en Europe, mais le club ne voulait pas. Je me suis retrouvé au Qatar mais c’était pareil. Finalement je suis revenu en Europe mais j’avais pris de l’âge. Les dirigeants sont hésitants quand les joueurs ne sont plus jeunes. Ce n’était pas évident aussi de retrouver encore un bon niveau. C’était vraiment une grosse bêtise », regrette encore Bancé qui estime avoir eu certainement une carrière plus glorieuse s’il avait privilégie l’aspect sportif à l’aspect pécuniaire.

Joe Midelli

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,