Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Soirée Urbaine Faro Faro

Massidi Adiatou, Compagnie N’Soleh
Vendredi 11 mars 2016 – 20h
Entrée libre

Les danses urbaines ivoiriennes, dérivées des nombreuses danses traditionnelles, se composent de séquences intentionnellement rythmiques et culturellement structurées. La danse urbaine ivoirienne est indissociable de la musique ainsi que des actualités du pays La danse urbaine contemporaine se présente comme un lieu d’articulation d’attitudes et de valeurs politiques, et représente un moyen de contrôle, de jugement et de changement.
Ainsi, elle réfléchit et influence les formes de l’organisation sociale, les relations entre les individus dans un groupe et entre les groupes.
Par les concepts de cette jeunesse, la danse urbaine est donc un instrument physique ou un symbole permettant d’exprimer des sentiments et des pensées d’une jeunesse en pleine mutation ; les mouvements corporels deviennent des symboles.
La création Faro Faro de la Cie N’Soleh, sous la direction artistique et chorégraphique de Massidi Adiatou, est un projet de développement culturel sur les danses urbaines qui hantent le coeur des quartiers africains.
À Abidjan, depuis la fin de la crise post-électorale, ce qui était une mode, va devenir un style de danse de rue avec une expression spectaculaire. Les danses issues du coupé décalé se transcendent en virtuose et en impressionnisme. Les corps percutent la musique, le vêtement se colle au geste, la danse harmonise le style. Cette danse urbaine trouve l’originalité de son imagination à travers les événements sociopolitiques actuels.
Un concept de danse unique, patrimoine de l’Afrique tout entière et témoignage de la beauté de sa diversité culturelle.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,