Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Soudan : une femme condamnée à mort pour adultère

Une femme soudanaise a été condamnée à mort par lapidation pour adultère par un tribunal de grande instance. La police de l’État du Nil blanc au Soudan a arrêté Maryam Alsyed Tiyrab, 20 ans, le mois dernier, avant sa condamnation au tribunal pénal de Kosti le 26 juin, rapporte Mail Online.

La publication indique que Mme Tiyrab s’est séparée de son mari et est retournée au domicile de sa famille, avant d’être interrogée par un policier qui aurait obtenu d’elle des aveux l’incriminant.

Lire aussi : Kenya : elle poignarde son mari à mort à cause d’un SMS

Elle fait appel de la décision dans l’espoir d’une annulation par la Haute Cour.
Mme Tiyrab aurait été privée de représentation légale et son procès a commencé sans avoir obtenu de plainte officielle de la police, ce qui, selon les groupes de défense des droits humains, est injuste.

En vertu de la loi islamique, les ‘crimes d’adultère appliqués au Soudan sont passibles de sanctions telles que l’amputation des mains et des pieds, la flagellation et, dans de rares cas, la mort.

Le dernier cas connu d’une femme condamnée à la lapidation pour adultère s’est produit dans l’État du Kordofan méridional en 2013, mais la Haute Cour a annulé la décision.

Lire aussi : Ghana : les dieux exigent 5 humains en sacrifice avant l’ouverture d’un WC public

Le Centre africain d’études sur la justice et la paix (ACJPS), basé en Ouganda, a ordonné la « libération immédiate et inconditionnelle » de Tiyrab et a accusé le gouvernement soudanais de violer le droit national et international.

« L’application de la peine de mort par lapidation pour le crime d’adultère est une grave violation du droit international, notamment du droit à la vie et de l’interdiction de la torture et des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants », a déclaré le centre dans un communiqué.

E.L.D

VOUS AIMEREZ AUSSI