Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Superstition : un DJ chassé d’un mariage pour avoir joué une chanson de l’artiste ivoirienne Josey (camerounweb.com)

Les camerounais n’ont visiblement pas fini de lapider l’artiste ivoirienne Josey après sa demande d’excuse publique. Et pour cause, en Côte d’Ivoire, Josey est devenue « indésirable » pour beaucoup depuis que Serey Dié a confirmé leur relation amoureuse. Un DJ chassé par une mariée pour avoir joué une chanson de l’artiste à son mariage, l’a appris à ses dépens.

En effet, la chanteuse ivoirienne est traitée de « voleuse de mari » parce qu’elle s’est mise en couple avec Serey Dié. L’international ivoirien, de ce fait, a quitté Aline, sa première femme qui l’a soutenu dans ses moments de galère et avec qui il a eu 5 enfants.

Lire aussi : Michel Gohou : voici comment il a vaincu son handicap grâce au théâtre

Dans la mêlée, la chanteuse est passée récemment par sa page Facebook pour faire amende honorable et justifier plus ou moins son choix :

« À mes fans, à ma nation, à ma communauté,
L’erreur est humaine et le pardon divin.

Depuis quelques jours, vous êtes nombreux à réagir à une série d’informations mais également de spéculations impliquant, malheureusement, ma vie privée.

Je suis une artiste qui devrait faire l’actualité, par la qualité de sa carrière musicale et servir de modèle aux plus jeunes. La vérité est que j’ai suivi mon cœur. Je ne suis qu’un être humain.

Je présente mes sincères excuses et demande humblement pardon à celles et ceux que mes attitudes ont blessé et choqué.

Lire aussi : Nigeria : la Vierge Marie serait apparue dans une église (photos)

Pardon à mes fans, à mes parents, aux membres de ma communauté religieuse ainsi qu’à tous les chrétiens.

Je continue d’apprendre de la vie, et je prie qu’Aline trouve un jour la force de me pardonner.
J’espère pouvoir prendre appui sur vous, pour m’aider à avancer.

Avec l’aide de Dieu, je tâcherai, à nouveau, de mériter votre confiance » , a publié l’artiste ivoirienne sur sa page Facebook. LIRE LA SUITE

VOUS AIMEREZ AUSSI