Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Suy Fatem : « chaque année les ivoiriens m’enceintent » (18/ 7/2019)

Suy Fatem, la Miss Côte d’Ivoire 2018 qui fit parler d’elle avec ses cheveux courts, était soupçonnée par le public ivoirien d’avoir des relations amoureuses avec le footballeur Salomon Kalou ainsi que l’international Gbamin. Invitée à Trace FM ce samedi 18 juillet sous le coup de 10 heures 30, Suy Fatem a levé toutes les équivoques sur les rumeurs qui se colportaient à son sujet.

Elle a affirmé qu’elle a juste pris une photo avec Gbamin et une autre avec Salomon Kalou dont les nombreux partages sur les réseaux sociaux ont participé à nourrir l’imagination des internautes.

Lire aussi : Ollo Kpatcha fait une révélation sur Arafat : ‘’…c’était pas mon patron, il ne me payait pas…’’

Il n’y a jamais rien eu entre ces footballeurs et elle, s’est défendue la miss avec le beau sourire qu’on lui connaît.

– Mais Salomon Kalou est un footballeur qui aime beaucoup les Miss, à ce qui se dit ! ont renchéri les animateurs sur un ton narquois.

– Oui, mais une Miss n’est pas forcément synonyme de footballeur ! a rebondi Suy Fatem.

– Quel est votre genre d’homme ?

– J’aime les hommes posés et matures.

– Êtes-vous célibataire ?

– Non, je ne suis pas célibataire.

– Qui est l’homme qui partage votre vie ?

– Je préfère le garder dans l’ombre.

Suy Fatem est aussi revenue sur les grossesses que les ivoiriens ne cessent de lui prêter. Pour elle, ce ne sont que des rumeurs, des  »kongossas ». Elle ironise même en disant ceci : « chaque année les ivoiriens m’enceintent. Si ça ne tenait qu’à eux je serais aujourd’hui mère de quatre enfants ! »

Lire aussi : Cissé Massata, seule femme conductrice de poids lourds en Afrique de l’ouest.

La Miss aux cheveux courts a évoqué également les soupçons ou rumeurs qui planent autour du COMICI, le comité de Victor Yapobi chargé de l’organisation de Miss Côte d’Ivoire :

« Le COMICI ne prend pas la main des Miss pour la donner à des hommes, contrairement à ce qui se dit. Ça ne se passe pas comme ça. On n’y fait pas du tout de la prostitution. Maintenant, comme nous sommes belles, il y a bien évidemment des hommes qui nous approchent, mais chaque femme réagit librement en fonction de son éducation et de son caractère. »

Par Louis-César BANCÉ (OPERA NEWS)

VOUS AIMEREZ AUSSI