Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Tizié Jean-Jacques, la Ligue 1 et les Eléphants : « A mon arrivée, le niveau des gardiens s’est amélioré… »

Il est depuis janvier 2018, l’entraineur des gardiens de la sélection de Côte d’Ivoire. Mais en parallèle, Tizié Jean-Jacques dirige sa propre académie destinée à la formation de jeunes portiers. Deux fois par semaine, l’ancien rempart des Eléphants (1995-2007) offre une formation de base à tous ces gamins désireux d’épouser une carrière de footballeur dans les buts, avant de les proposer à des clubs professionnels.

Lire aussi : Africa Sports / Après un mois et demi d’entrainement, l’encadrement technique veut tout arrêter

L’homme aux 83 sélections trouve sa motivation dans le fait que le métier d’entraineur de gardien de but n’est pas suffisamment valorisé sous nos cieux.

« On a remarqué que la plupart des gardiens de but en équipe première arrivaient sans formation. Avec la DTN on a fait des tournées et on a remarqué que dans les clubs, même au niveau des catégories jeunes, il n y a pas des entraineurs des gardiens (…) Ça se remarque dans le championnat. Beaucoup n’ont pas connu les différentes étapes de la formation de gardien. Cela montre beaucoup de lacunes surtout que notre championnat est vu un peu partout dans le monde. On a compris tout de suite qu’il fallait trouver une parade. Donner la formation aux jeunes »,

Lire aussi : Inhumation de Nst Cophié’s: Son épouse très déçue de ce qui s’est passé à Dimbokro

nous a confié Tizié. Formations d’entraineurs de gardiens et stages diplômants. Pour tenter de corriger définitivement ces problèmes, l’ancien joueur de l’Espérance de Tunis et ses collaborateurs organisent depuis deux ans, des formations de gardiens de but spécialisés en la matière. Résultat escompté : produire des formateurs capables de donner une formation technique et moderne aux gardiens de but : principalement ceux de la Lonaci Ligue 1

« Par moment, tu trouvais des joueurs de champ en train de former des gardiens. On a trouvé cela inadmissible. Il n y a jamais eu des gardiens de but diplômés, alors on a organisé mettre des diplômes (…) Depuis cette année, nous avons eu des améliorations car nous avons initié des formations des formateurs des gardiens de buts et des stages diplômants (…) » a ajouté Tizié. Avant de poursuivre

Lire aussi : Vous ne démarrez pas ce soir ! Voici 3 boissons aphrodisiaques faciles pour vous dresser les nerfs

« On a demandé que tous les formateurs viennent en formation et ça été fait. Le niveau commençait à se relever. Tout s’est arrêté à cause de la crise sanitaire mais la formation qu’on a donnée aux formateurs va permettre de travailler au niveau des clubs comme qu’il se doit pour que les gardiens aient un niveau acceptable ».

Bientôt de jeunes gardiens ivoiriens dans de grands clubs européens ?

Aujourd’hui, de nombreux jeunes gardiens de buts ivoiriens s’imposent comme un symbole de progression sous l’ère Tizié. Par exemple, le portier de 23 ans Tapé Ira Eliezer, explosif avec le FC San-Pedro, se présente comme un sérieux candidat à la succession de Sylvain Gbohouo en équipe nationale. Il est perçu comme le meilleur gardien ivoirien de sa génération. Aussi, avons-nous El Hadj Danté (22 ans) qui, de retour de blessure, en quête d’un nouveau club après son départ de l’Asec Mimosas début octobre.

Lire aussi : Inhumation de Nst Cophié’s: Son épouse très déçue de ce qui s’est passé à Dimbokro

A l’exception du Camerounais André Onana (Ajax Amsterdam) ou des Sénégalais Edouard Mendy et Alfred Gomis, récemment recrutés par Chelsea et Rennes, aucun gardien africain n’évolue dans un grand club européen, à la différence des joueurs de champ. Partant de ce constat, l’initiative de Tizié Jean-Jacques semble donc bienvenue.

Joe Midelli

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires