Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Tokyo 2021 : avant la finale du 100 m, la Nigériane Blessing Okagbare suspendue pour dopage (france14)

La sprinteuse nigériane Blessing Okagbare a été suspendue, samedi, pour dopage à la suite d’un contrôle positif à l’hormone de croissance, à quelques heures de la finale du 100 m dames.

Lire aussi : Kerozen DJ, Bilé Didier, Bienvenu Néba et le jeune Yves Ettien, présentent la BOCK, NOTRE HERITAGE

Première athlète déclarée positive à un test de dopage sur la période olympique des JO de Tokyo, la sprinteuse nigériane Blessing Okagbare ne sera pas au départ de la finale du 100 m, samedi 31 juillet. L’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU) indique dans un communiqué qu’elle a subi un contrôle positif à l’hormone de croissance.

Vice-championne olympique du saut en longueur en 2008, Okagbare, 32 ans, a été contrôlée hors compétition le 19 juillet. Elle était l’une des « outsiders » pour la finale du 100 m.

Lire aussi : L’amitié entre la Côte d’Ivoire et le Burkina célébrée lors de la 3ème édition de la coupe de la fraternité

Interrogé par l’AFP, le gendarme antidopage de l’athlétisme n’a pas souhaité préciser si le test avait été effectué au Japon ou dans un autre pays. Techniquement, l’échantillon étant prélevé par l’AIU, il n’a pas pu l’être sur un site olympique, responsabilité de l’ITA (Agence de contrôles internationales).

Recordwoman d’Afrique du 200 m

Blessing Okagbare était sur les listes de départ des demi-finales du 100 m samedi soir (19 h 15 locales, 12 h 15 en France), la finale étant programmée à 21 h 50, après avoir remporté vendredi sa série en 11 sec 05.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

La Nigériane est la septième meilleure performeuse de la saison sur la ligne droite (10 sec 89 le 6 juillet). Elle est également la détentrice du record d’Afrique du 200 m (22 sec 04 en 2018). LIRE LA SUITE

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires