Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Top 3 des plus gros penaltys manqués de l’histoire de la Coupe du monde

La coupe du monde a connu plusieurs penalties ratés très médiatisés au fil des ans. Découvrez dans cet article, les trois plus gros penalties manqués de l’histoire de la coupe du monde.

1. Roberto Baggio (Italie contre Brésil, 1994)

Roberto Baggio était au top de sa forma lors de cette fameuse Coupe du monde aux États-Unis, marquant cinq buts menant ainsi son équipe à la finale. En finale, ils ont affronté le Brésil qui était également en forme. Aucune des deux équipes n’a pu trouver le filet en 120 minutes. Ils sont donc allés aux tirs au but.

Lire aussi : CDM 2022 : Ivana Knoll revient sur ses moments embarrassants de la compétition

Après plusieurs penalties, la légende brésilienne Dunga a marqué pour la Selecao. C’était à Baggio, de marquer pour garder les Italiens dans la course. Et sans surprise, la pression était immense. Malheureusement, il a manqué son pénalty. Le Brésil a remporté le trophée.

2. David Trezeguet (France vs Italie, 2006)

La finale de la Coupe du monde 2006 s’est jouée aux tirs au but après qu’aucune des deux équipes n’ait pu trouver de vainqueur. La cruauté des sanctions fait qu’une seule personne doit supporter le poids de l’échec et dans ce cas, c’était l’attaquant français David Trezeguet.

Lors de la séance des tirs au but, le penalty de Trezeguet a touché la barre transversale et a rebondi. Les autres joueurs ont marqué leurs penalties. Fabio Grosso a marqué le dernier, remportant le match pour l’Italie et laissant Trezeguet complètement dévasté.

3. Asamoah Gyan (Ghana contre Uruguay, 2010)

Le Ghana et l’Uruguay se sont rencontrés dans un quart de finale inoubliable. L’Afrique accueillant la Coupe du monde, le Ghana avait une motivation supplémentaire pour devenir la première nation africaine à atteindre les demi-finales.

Le score était de 1-1 à la fin des prolongations et les deux équipes semblaient étaient prêtes à tout pour gagner.

Lire aussi : Regardez les jeunes d’Abobo célébrer dans les rues la victoire de l’Argentine face à la Croatie (vidéo)

Cependant, Luis Suarez a manipulé le ballon sur la ligne de but pour empêcher le Ghana de marquer, et il a reçu un carton rouge direct.

Les Black Stars ont obtenu un penalty qui leur permettait de remporter le match à la 120e minute. Asamoah Gyan a joué le pénalty. Malheureusement, son tir a touché la barre transversale. Le match s’est poursuivi aux tirs au but et le Ghana a finalement perdu.

E.L.D

VOUS AIMEREZ AUSSI