Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

La tradition et le spectacle respectés

Alpha Blondy : Carnet de Route Abidjan-Ouagadougou (partie 3) 

Nous sommes Vendredi 30 Septembre. C’est le jour du concert mais en prélude, une visite au 37ème Empereur de la lignée, le Mogho Naba Baongo.thumb_img_0541_1024

La Cola, l’eau et un recueil de poèmes ont été offert par le gardien du temple Mossi. Jagger a dit tout son émoi, son respect également, en offrant à son tour un bélier, l’occasion de prières de la part du Mogho Naba pour que tout se passe bien ce soir au stade municipal de Ouagadougou.

thumb_img_0368_1024

Galerie photos

Lire aussi : Cinéma : L’acteur Majid Michel devient pasteur

Le concert à Ouagadougou est prévu pour 21H00.

Aux environs de 13H00, je dois faire un tour au stade, question de voir comment le dispositif a été installé et comment on a pu faire la balance sans Jagger. Slim, le tour operator, me ramène à la réalité, le keyboard a raté le vol de la veille, il est attendu pour 14H00 à l’aéroport de Ouagadougou. C’est seulement après, que la réelle balance pourra être faite, pour l’instant tout le matériel se fait installer.

thumb_img_0596_1024

Tout le monde sur le podium est hyper occupé, le temps poursuit sa route.
Slim est de retour de l’aéroport, le clavier est arrivé, bonne nouvelle, tout peut alors se faire sur ce podium que Jagger et le Solar System fouleront ce soir.
On me fait signe d’un ouragan à 5 kilomètres de Ouagadougou, presque tout, a été emporte par un grand vent; à Ouaga, le ciel est couvert, tout gris, en plus, quelques gouttes de pluie pour bien nous inquiéter, souvenez-vous, le Mogho Naba a fait ses prières il y a quelques moments pour que tout se passe bien, je n’ai aucun doute la dessus.
Sana Bob, Jah Verity et Sams’s K le Jah assurent la première partie de fort belle manière.

Le public estime à environ 15.000 spectateurs attend avec impatience celui qui les fera planer; ils ont bien raison, Blondy est prêt pour ce spectacle que personne à Ouaga n’a voulu se faire conter; quand vers 22h30, Alpha est annonce par « Big Ben » c’est l’euphorie, le délire, l’extase, le nirvana; tout y passe de Sebé Allah yé à Brigadier Sabari en passant par I wish you were here, Peace in Liberia, Jerusalem, Idjidja, Bory Samory, Come Back Jesus, God is One, sans oublier certains standards que vous connaissez et qui ont fait de la Megastar, le maitre incontesté et incontestable du genre à travers le monde.
Tous ont tenu à voir et écouter Alpha encore une fois, même si Jagger n’est plus le « fou » de la scène qu’il a été, avec ses enjambées et autres sauts de l’époque sur le podium; le contrôle du podium, sans courses à perdre haleine, avec tact et calme, c’est le nouveau Blondy de la soixantaine révolue, toutes ces générations qui ont fait la route avec le monument le lui concèdent.
Alpha ne touche plus à l’alcool depuis son opération du cœur il y a quelques années.

pour la « mèche », la rupture est consommée il y a 25 ans de cela, « no doubt, you’re clean Man ».
Pour revenir au stade municipal de Ouaga qui servait de cadre pour ce concert de grande envergure, tout fut « cool », comme on dit, Alpha est allé jusqu’au bout, jusqu’à emballer cette dame qui a presque le siècle de vie sur la terre des hommes, elle a eu son plaisir, à sa façon à elle; beaucoup d’émotions à voir Jagger boucler cette partie de plaisir, c’est Jah Press, l’organisateur qui me disait  » On a mis les petits plats dans les grands pour faire de ces deux concerts de Jagger, des évènements majeurs pour cette fin d’année 2016 au Burkina Faso ».

Jah press
Le résultat est là, cette joie qui se lit sur tous les visages au moment de dire au revoir au pape consacré du Reggae, Alpha Blondy, qui a réussi le pari de mobiliser Ouaga pour une nuit de sons, de décibels, de partage et de communion.

Lire aussi : La députée Yasmina Ouegnin, Delta, Ta Lou, Josey… luttent contre le cancer du sein

On est Samedi Matin le 1er Octobre, à 9H30 déjà, le hall de l’hôtel grouille de monde, les handicapes sont venu dire à Jagger tout le bien qu’ils pensent de lui, Jagger les a écouter et leur a répondu avec quelques billets de banques et un bref discours comme il sait en donner.

Le Solar System et son maitre à penser se préparent pour la route qui conduit à Bobo Dioulasso, l’autre étape du périple.

L’équipe d’Abidjanshow.com partira dans l’autre sens, destination Abidjan, avec le secret espoir de revoir le vieux lion un de ces jours et la satisfaction d’avoir fait une partie du chemin avec une légende, que les temps modernes auront définitivement consacré devant l’Eternel et les hommes.

 

Galerie photos

Fin
Geneviève Charron

Carole Zoungrana

Ange Patrick Thompson

BK

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,