Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Tribunal du Plateau :Le voleur de poulets s’évanouit à l’annonce du verdict

Le lundi dernier, il y a eu plus de peur que mal au tribunal de première instance du Plateau. Un prévenu du nom d’Aké Stéphane est tombé dans les pommes, à la grande inquiétude de toutes les personnes présentes au procès.

Dans une salle archi-comble, Aké Stéphane, 28 ans et technicien de son état, était accusé de vol portant sur 261 poulets. D’après le témoignage de la plaignante dame Assé Gisèle, Aké Stéphane lui a volé 60 sur les 261 poulets en complicité avec Akaffo Kevin, à sa ferme située à la Riviera.

Si Akaffo Kevin, le principal mis en cause reconnaît les faits qui lui sont reprochés, il a affirmé ne pas connaître son complice. Celui-ci a toujours clamé son innocence depuis son arrestation. A la Maca où il était également détenu pendant des jours, Stéphane refusait de se nourrir, il jeûnait, nous a confié sa cousine.

C’est donc tout frêle qu’il s’est présenté à la barre en restant toujours constant dans ses déclarations. Contrairement à dame Gisèle qui l’a ouvertement accusé lors de son audition. Selon elle, Aké Stéphane a été aperçu par sa nièce, en train d’escalader le mur de sa ferme.

Et celle-ci de réclamer le remboursement de la somme de 913.500 F CFA. Mais lors de sa plaidoirie, l’avocat d’Aké Stéphane a demandé au président du tribunal de prendre en compte les aveux du principal accusé, Akaffo Kevin.

Et d’ajouter que si la plaignante s’acharne sur son client, c’est parce qu’elle a été approchée par la famille de ce dernier qui lui demandé de retirer sa plainte. Et s’est portée garant à lui rembourser son du.

Sous le silence de dame Gisèle, le juge a déclaré Aké Stéphane non coupable. A peine a-t-il entendu le verdict que Stéphane a fait une chute et s’est évanoui. Le juge a aussitôt suspendu l’audience pendant que les avocats et les policiers le réanimaient en versant de l’eau sur lui.

Heureusement, après plus de 5 minutes, Stéphane est revenu à lui. « Il est tombé sous l’effet de l’émotion car il a été humilié », a avancé un homme dans la salle. Le juge est revenu dans la salle pour la poursuite du procès.

Il a condamné Akaffo Kevin à 4 mois d’emprisonnement assorti d’une amende de 50 000 F CFA, ainsi que des dommages et intérêts de 913 500 à payer à la victime. C’est sous l’escorte des sapeurs pompiers qu’Aké Stéphane visiblement affaibli est sorti de la salle.

Yolande K.

Share, , Google Plus, Pinterest,