Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Un bébé d’un an et demi décède trois mois après avoir avalé une pile de télécommande…

Trista Hamsmith est une maman endeuillée qui a perdu sa fille, Reese, le 17 décembre 2020. L’Américaine qui vit au Texas a décidé de raconter au média « Today » la tragique histoire de son bébé de 17 mois, qui a perdu la vie après avoir avalé la pile de la télécommande de la télévision. Elle veut alerter les parents, mais aussi demander aux fabricants d’objets électroniques de mieux sécuriser le compartiment des piles. Un jour, Trista constate que Reese fait un bruit bizarre en respirant, comme une sorte de sifflement.

Lire aussi : Hassan Hayek fait parler son cœur : il offre 100.000 à une vendeuse de bananes braisées

Elle l’emmène alors chez le médecin, qui pense que le bébé a un simple rhume et les renvoie à la maison. A leur retour, la jeune maman se rend compte qu’il manque une pile dans la télécommande, et court aux urgences avec sa fille. Un excellent réflexe, puisque des radios réalisées à l’hôpital ont confirmé qu’elle l’avait avalée et que cela avait créé un trou dans son œsophage. Reese est très vite opérée pour empêcher la pile de faire plus de dégâts et réparer ceux qui ont déjà été causés. Après quelques jours passés à l’hôpital, la fillette semble aller mieux et rentre chez elle. Sauf qu’elle sera de retour aux urgences une poignée de jours plus tard. « Nous avons découvert qu’une fistule s’était créée, ce qui forme une sorte de passage », raconte Trista.

Le trou dans la gorge de son enfant empêche l’air, la nourriture et l’eau de circuler correctement. Reese est opérée à nouveau et placée sous respirateur. Lorsqu’elle commence à se porter mieux, les médecins l’opèrent encore une fois et, comme elle va mieux, retirent le respirateur quelques semaines après. Sauf que l’état de la fillette s’est détérioré et ils ont dû la réanimer. Elle subit une nouvelle opération, une trachéotomie.

Lire aussi : Charlotte Dipanda juge Mula : ‘’Elle a beaucoup de qualités…’’

Quelques jours après, son cœur s’arrête à nouveau. Après 30 à 40 minutes d’efforts, les médecins ne parviennent pas à la réanimer et la petite décède… Trois mois après, Trista a décidé de raconter l’histoire de Reese pour alerter les parents sur le danger des piles boutons, car la mort de sa fille aurait pu être évitée. Elle a ainsi créé une association au nom de sa fille pour encourager les fabricants à mieux sécuriser les compartiments à piles, notamment en les fermant par des vis pour les enfants ne puissent pas les ouvrir.

Carole G

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,