Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Un journaliste américain suspendu pour s’être masturbé pendant une réunion sur zoom

Jeffrey Toobin, un journaliste renommé aux Etats-Unis, a été suspendu par son magazine lundi, après un incident gênant lors d’une réunion sur l’application Zoom. Pensant avoir désactivé sa caméra, il s’est masturbé à la vue de tous les participants de l’appel.

Le reporter du New Yorker, connu notamment pour avoir chroniqué le procès d’O.J. Simpson dans les années 1990 et écrit un livre sur cette fameuse affaire, a lui-même reconnu les faits. «J’ai commis une erreur embarrassante et stupide, en croyant que j’étais hors champ. Je m’excuse auprès de ma femme, de ma famille, de mes amis et de mes collègues», a-t-il déclaré à Vice. «Je croyais que je n’étais pas visible sur Zoom. Je pensais que personne lors de l’appel Zoom ne pouvait me voir. Je pensais avoir désactivé la vidéo Zoom», a-t-il affirmé.

Lire aussi : La prophétesse Christ-Tamaya encore dans la polémique : » J’aime Gbagbo parce qu’il a deux femmes..

L’appel sur le service de visioconférence réunissait plusieurs grandes stars du New Yorker et des employés de WNYC, une radio new-yorkaise, et visait à préparer le couverture de la présidentielle américaine, le 3 novembre prochain, via une simulation de l’élection. Alors que certains participants avaient fait une pause pour pouvoir discuter en petits groupes, Jeffrey Toobin a switché vers un second appel, qui s’est avéré selon des témoins être une sorte de téléphone rose, mais sur Zoom.

Lire aussi : Cameroun: Il assassine son épouse et viole leur fille de 9 ans pendant 2 ans

Le reporter de 60 ans a alors baissé la caméra et touché son pénis, avant de quitter l’appel avec ses collègues. Lorsqu’il a rappelé, il avait l’air de ne pas être au courant de ce que les autres avaient vu, ont raconté des témoins à Vice, et la simulation électorale s’est poursuivie comme si de rien n’était.

Une porte-parole du New Yorker, chez qui Jeffrey Toobin travaille depuis 25 ans, a déclaré dans un communiqué qu’il était «suspendu pendant que nous enquêtons sur le sujet». La chaîne CNN, sur laquelle intervient également le journaliste depuis 2002 en tant qu’analyste juridique, a indiqué de son côté qu’il avait «demandé un congé pour s’occuper d’un problème personnel, ce que nous lui avons accordé».

source CNEWS.FR

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires