Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Une compagnie offre 1 million FCFA pour laisser entrer 100 cafards dans votre maison

Une compagnie de lutte anti-parasitaire basée en Caroline du Nord a affirmé qu’elle paierait 2 000 $ soit 1 million FCFA à quiconque leur permettrait de relâcher 100 cafards dans leur maison dans le but de mener une étude.

En effet, l’étude exige que les propriétaires autorisent 100 cafards à rester chez eux pendant 30 jours. Cette étude est inscrite dans le cadre du test d’un insecticide.

Le ‘Pest Informer’ a publié sur son site Web qu’il recherchait cinq à sept participants pour permettre aux techniciens de relâcher 100 cafards dans leurs maisons. En plus de relâcher les insectes dans les maisons, les techniciens utiliseront un moyen particulier pour tester le produit mais le processus prendra 30 jours.

Lire aussi : Ghana – Un policier surpris en train de fumer de l’herbe avec des drogués dans un bidonville (vidéo)

Les règles de l’étude incluent que le propriétaire ait 21 ans ou plus, une preuve qu’il utilise vraiment la maison, et doit vivre aux Etats-Unis. Pendant que l’étude est en cours, les propriétaires ne sont pas autorisés à utiliser d’autres insecticides à part celui des techniciens.

Si le produit utilisé dans l’étude ne se débarrasse pas des cafards dans les 30 jours, le propriétaire peut utiliser d’autres techniques pour le faire.

«Nous avons plus de 20 ans dans l’industrie en tant que techniciens de lutte anti-parasitaire et possédons nos propres entreprises de lutte anti-parasitaire, nous savons donc une chose ou deux sur l’élimination des parasites. Cela étant dit, à mesure que la technologie progresse, nous recherchons toujours les moyens les plus récents et les meilleurs de nous débarrasser des parasites (les cafards en particulier) », a posté l’entreprise sur Twitter.

Plusieurs personnes ont déjà postulé pour l’étude

Selon Patch, plus de 100 personnes ont jusqu’à présent postulé pour l’étude et elles laissent les candidatures ouvertes pendant un mois. Le rédacteur en chef David Floyd a déclaré au point de vente qu’il était dans l’entreprise depuis 20 ans et pensait que la lutte anti-parasitaire était un droit humain fondamental.

Lire aussi : La Suède invente une poubelle qui gémit sexuellement lorsque vous y jettez des ordures (vidéo) !

« J’ai souvent rencontré des familles qui ont dû se lancer dans des difficultés financières juste pour payer une entreprise de lutte anti-parasitaire et vivre sans parasites. Je suis un grand partisan du fait qu’avoir une maison exempte de parasites devrait être un droit humain fondamental, donc l’objectif global de cette étude est de tester des traitements de bricolage contre les cafards dans un environnement réel, puis de publier nos résultats gratuitement sur notre site Web », a-t-il déclaré.

E.L.D

VOUS AIMEREZ AUSSI