Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Vitale : « J’ai dansé jusqu’au 6ème mois de ma grossesse, de peur de l’annoncer à Meiway »

Elle a été récemment sujette à polémique sur la toile, après son passage à l’émission Peopl’mik de la 3, suite à une remarque déplacée (selon certains internautes) de la chroniqueuse Annie-France.

Il s’agit de l’artiste Vitale, l’une des dames du Coupé-décalé.

Mais avant d’être cette « Beyonce d’Afrique » comme elle se fait appeler, notre artiste fut d’abord une excellente danseuse pour des grands artistes ivoiriens tels que Aïcha Koné ou encore Meiway.

C’est après avoir quitté ce dernier qu’elle s’est lancée dans une carrière musicale.

Lire aussi : Magic System : 60 concerts annulés à cause de Covid-19

Bien de personnes ont raconté qu’elle avait été éjectée de la Zogang parce qu’elle sortait avec son boss qui, en son temps, était l’artiste Meiway alors que celui-ci qui entretenait déjà une relation avec la responsable des danseuses de sa formation.

Bomisso Nadège a assuré qu’il n’y avait jamais rien eu de tel entre elle et son patron. Et qu’elle n’avait pas été chassée de la Zogang mais qu’elle a gardé de bons rapports avec son boss et qu’elle pourrait même y retourner dès qu’elle le souhaiterait.

La seule chose qui s’est passée, c’est qu’elle a contracté une grossesse étant toujours sous contrat. Et elle n’a pas voulu l’annoncer à son boss de peur d’être renvoyée.

Lire aussi : Rien à cacher / Après l’incident survenu avec la chroniqueuse Annie France Bamba, Vitale s’exprime…

Contrairement à ce qui se racontait sur cette relation amoureuse (imaginaire ?) avec son patron, Vitale avait plutôt eu peur de sa réaction lorsqu’il apprendrait qu’elle était enceinte. Elle a donc dansé jusqu’au 6ème mois de sa grossesse.

C’est alors, avec la fatigue, et l’état de son ventre qui s’arrondissait de plus en plus, qu’elle est allée voir feu Houon Pierre, père de feu Arafat, pour lui faire cas de son problème. C’est donc lui qui ira voir Meiway pour le lui annoncer. Résultat, elle a pris ses congés et c’est après son accouchement qu’elle décide finalement de chanter, toujours sous la bénédiction de son patron Meimay.

La preuve, il a participé à son premier single lorsqu’elle débutait sa carrière d’artiste chanteuse.

Dylaurette YOUKOU

VOUS AIMEREZ AUSSI

Commentaires

Commentaires

Share, , Google Plus, Pinterest,