Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

“Vous êtes tous des im.béciles… “: En colère, Shatta Wale répond aux allégations d’abandon de sa mère- (Vidéo-afrikmag.com)

L’artiste ghanéen de reggae-dancehall Shatta Wale fait l’objet de nombreuses critiques car soupçonné d’avoir abandonné sa mère.

Les diatribes de Shatta ont été rendues nécessaires par des attaques publiques contre des allégations selon lesquelles il aurait refusé de manière flagrante de prêter attention à la situation de sans-abrisme de sa mère.

Plus tôt, la mère de l’artiste dancehall, Elsie Avemegah, s’est rendue sur les réseaux sociaux pour exprimer sa frustration après avoir affirmé avoir été expulsée de son appartement loué.

Lire aussi : Don Jazzy Affole La Toile En Faisant Un Massage « S3nsuel » À Une Femme (photos)

Après avoir analysé la situation, des dizaines de personnes, dont le célèbre présentateur de radio Michael Ola, ont exprimé diverses opinions négatives et ont demandé au chanteur Shatta de faire ce qu’il fallait pour sa mère.

Mais le boss du Shatta Movement, dans une vidéo en direct sur Facebook, a demandé à ses détracteurs de s’occuper de leurs propres affaires au lieu de s’immiscer dans sa vie personnelle.

Selon Shatta Wale, qui profite actuellement de sa tournée musicale aux États-Unis, personne ne devrait oser lui apprendre à gérer la situation de sa mère ou à l’aimer.

Lire aussi : Agalawal très en colère contre les responsables du palais de la culture

« Parfois, les Ghanéens veulent simplement ternir votre image. Le Ghana est déjà un pays insensé, n’aggravez pas les choses. Si quelqu’un trompe, il sera battu. Je l’ai déjà fait, pensez à vous. Certains d’entre vous me disent d’aller louer une maison pour ma mère, régler vos problèmes de famille avant de parler des miennes. Ne dites même pas de conneries sur moi parce qu’à partir du moment où vous le faites, je ne vous pardonnerai pas. Je suis un gangster, je suis un fou. Si quelqu’un essaie de m’inquiéter, j’entrerai dans son an.us comme une fourmi. Vous êtes tous des im.béciles… LIRE LA SUITE

VOUS AIMEREZ AUSSI