Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Yodé et Siro : Kabila Goupille les 20 ans

Conférence Angelo Kabila (9)Les choses se précisent pour le concert marquant les 20 ans de carrière de Yodé et Siro. Angelo Kabila, leur manager et producteur s’est enfermé, depuis quelques semaines dans son laboratoire. L’enjeu ?  Réfléchir sur la stratégie et la structuration du concert bilan des petits lutins du Zouglou. Ce concert s’annonce comme un recap’ de tout ce que les deux rescapés du groupe « Poussins Chocs » ont commis comme production musicale, pendant ces deux décennies. Avant cette échéance, passons en revue le parcours des enfants de ‘’Gbatanikro’’.

Vers 1995, Yodé et Siro ont fait leur classe au sein du groupe de « Woyo » dénommé  les «Poussins Chocs». A Gbatanikro, le chaud bouillant quartier de Treichville, le groupe était réputé pour ses animations des funérailles et autres soirées récréatives. A l’origine, cette bande de gamins était composée d’une bonne vingtaine « d’ambianceurs ». Ils  écumaient les quartiers pour réchauffer les cérémonies de baptême, les matches de football et  les obsèques. A côté  du groupe Surchoc, les « Poussins Chocs » étaient incontournables à Treichville, dans la pléthore de groupes distribués aux quatre vents de la commune du Maire Amichia.

 Seulement voilà, arrive 1996. En ce temps-là, le club de football de l’Asec d’Abidjan venait de jouer un match comptant pour la coupe des clubs champions. Un match qui s’est transformé en drame, après la victoire du club ivoirien, parti battre le club ghanéen Ashanti Kotoko, dans son fief à Koumassi. Il s’en est suivi des évènements malheureux. Les supporters Ivoiriens partis soutenir l’Asec au Ghana avaient été molestés. Avec de nombreux blessés, à la clé. En riposte à cette barbarie, la communauté ghanéenne en Côte d’Ivoire avait  subi le courroux des Ivoiriens. Suite à ces incidents malheureux, les artistes  Zouglou ont surfé sur cette vague pour dédramatiser la situation.

Avec l’humour qu’on leur connait Yodé et Siro et deux de leurs amis entrent en studio.  Ils chantent le titre « Asec-Kotoko ». Le titre fait mouche.  L’humour caustique cher aux Zougloumen est plus que présent dans cette chanson. Yodé et Siro avec leurs deux autres amis venaient de se désolidariser du grand groupe « Poussins Chocs » dans lequel se trouvait un certain Petit Denis. Le grand groupe  Poussins Chocs, scindé en deux, s’est révélé au producteur Claude Bassolé à Divo, lors d’une manche d’un concours d’orchestres dénommé ‘’ Malboro-Rockin’’. Présent à Divo, lors de cette manche du Marlboro Rockin’, Bassolé saute sur cette l’occasion en or qui venait de se présenter à lui. A ce concours, les Poussins Chocs  s’étaient classés 3e du concours, juste avec des percussions et la chanson « Asec Kotoko » qui avait soulevé la foule.

Depuis lors, Yodé et Siro ont fait du chemin. En route ils ont perdu l’un des leur, décédé en France accidentellement. Le quatrième, quant à lui, a tourné dos à la chanson pour mener d’autres activités en France. Restés seuls à bord du bateau, les deux amis ont tout simplement choisis d’évoluer sur le nom Yodé et Siro. Leur fidélité est à l’image du groupe Magic System. Ils comptent plusieurs albums dans leur escarcelle. Une discographie que l’on peut citer en exemple dans giron du Zouglou, devenu, entre temps, l’emblème musical de Cote d’ Ivoire.

Les 20 ans de carrière de Yodé et Siro qui seront célébrés le 16 Avril arrive –t-il comme le concert de la maturité ? Angelo Kabila le gérant du groupe, s’attèle dans tous les cas à goupiller un show qui fera sans nul doute date dans l’histoire de la musique urbaine en Côte d’Ivoire.

M. DJINKO

VOUS AIMEREZ AUSSI

Share, , Google Plus, Pinterest,